Recherche 
 

PDF Dossier 10p : L’hygiène du domicile

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD43.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°43

Résumé : 
Le maintien à domicile des personnes dépendantes doit s’appréhender de façon globale. Plusieurs étapes sont à suivre : la détection des besoins, la visite à domicile, l’élaboration du plan d’accompagnement, la mise en place et la coordination des différents acteurs. L’hygiène de l’environnement du domicile constitue un élément central parmi l’ensemble de ceux à prendre en considération.
L’hygiène peut être définie comme l’ensemble des pratiques visant à garantir un accompagnement respectueux de la santé de la personne aidée, mais aussi la mise en place d’un cadre de travail approprié. Deux aspects sont ainsi en jeu, à la fois du côté du bénéficiaire mais aussi des salariés. Une des particularités du secteur des services à la personne est la question du lieu de travail : contrairement à la plupart des professions, le lieu de vie des particuliers devient le lieu de travail des intervenants. Cette spécificité soulève plusieurs problématiques, comme les règles de sécurité ou le respect de l’intimité mais également celle de la question de l’environnement, selon le contexte et les situations.
Outre les connaissances théoriques et techniques nécessaires à l’accompagnement des personnes dépendantes, disposer de savoirs sur les règles d’hygiène est indispensable. Cela concerne notamment les règles de sécurité en cas de pathologies sensibles ou comportant des risques infectieux, la capacité de distinguer les bons produits à utiliser selon les situations ou d’identifier le matériel adéquat, ainsi que la faculté d’appréhender des situations complexes comme des domiciles peu ou pas entretenus, et donc inadaptés voire dangereux. 

 

PDF Dossier 9p : Passerelles : accompagner la promotion sociale des salariés

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD42.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°42

Résumé : 
Les métiers des services à la personne exigent des connaissances techniques poussées, un positionnement professionnel adéquat, de grandes facultés d’adaptation et des qualités humaines fortes. Compte tenu de la difficulté des métiers, de la précarité dans laquelle évoluent ces intervenants ou de l’isolement professionnel, la valorisation de leur travail est un levier fondamental autour de plusieurs objectifs : reconnaître leur savoir-faire, les fidéliser, limiter le turnover, augmenter leurs compétences et améliorer la qualité des services apportés.
Les entreprises ou encore les associations l’ont bien compris en mettant en place de réels plans de formation au sein des structures ou en accompagnant les salariés vers des diplômes nécessaires pour leurs connaissances indispensables lors des interventions, qui répondent aux souhaits affichés par les employeurs de proposer des services de qualité aux personnes accompagnées, répondant ainsi à l’ensemble de leurs besoins.
Ce n’est pas anodin si aujourd’hui des passerelles diplômantes et qualifiantes existent et tendent à se développer afin que les salariés formés puissent répondre à des demandes. La dernière évolution du TP ADVF comme le nouveau DE AES (Accompagnant éducatif et social) vont dans ce sens, permettant une réelle professionnalisation du secteur d’activité, tout en prenant en compte la donne économique (un DE est davantage rémunéré qu’un TP). Des passerelles qui permettent également à terme, selon les profils, une valorisation vers le haut des compétences et pourquoi pas une évolution professionnelle vers d’autres métiers du secteur médico-social.

 

PDF Dossier 11p : Décryptage de la loi d’Adaptation de la société au vieillissement

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD41.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°41

Résumé : 
La loi d’Adaptation de la société au vieillissement (ASV) a été publiée au Journal Officiel le 29 décembre dernier pour une application dès le 1er janvier 2016. C’est l’aboutissement d’un parcours de longue durée qui remonte aux débuts des années 2000. C’est aussi et avant tout un texte très important qui devait permettre d’anticiper l’accompagnement de l’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population. En effet, en 2060, près d’un Français sur trois aura plus de 60 ans.
Cette loi doit s’appuyer sur un triple A cher à l’ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay :
• anticipation et prévention de la perte d’autonomie ;
• adaptation de la société au vieillissement ;
• accompagnement de la perte d’autonomie.
À l’origine, deux volets devaient voir le jour : l’un sur le domicile, l’autre sur l’institution. Ce qui ne sera pas le cas pour des raisons budgétaires.
Toutefois, si l’ambition de la loi, anticiper les conséquences du vieillissement de la population sur la vie sociale et les politiques publiques, est partagée par tous, malheureusement des craintes ont vu le jour sur l’application du texte par les partenaires (Fédérations, associations de soutien des personnes en perte d’autonomie comme France Alzheimer), les structures d’aide à domicile et les financeurs (notamment les conseils départementaux). Une réforme profonde et globale était pourtant attendue... Selon des proches de ces dossiers, des évolutions et des modifications sont attendues dans les semaines à venir. Face à la complexité de cette loi un peu « fourre-tout », nous avons demandé à nos experts leurs avis et leurs éclairages.

 

PDF Dossier 9p : Accompagner des personnes souffrant de troubles cognitifs

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD40.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°40

Résumé : 
Un trouble cognitif est le terme médical utilisé pour décrire la détérioration des processus mentaux de la mémoire, du jugement, de la compréhension et du raisonnement (source : http://dictionnaire.doctissimo.fr). Sur le terrain, accompagner des personnes souffrant de ces troubles est devenu presque récurrent. Des problèmes qui souvent sont considérés, dans l’idéologie d’une société craintive, comme annonciateurs de la maladie d’Alzheimer, qui reste stigmatisée. Reste à savoir ce qui est de l’ordre des troubles normaux du vieillissement et ce qui révèle du physiologique.
Face à cette problématique liée notamment au vieillissement de la population, les acteurs du secteur ont dû s’adapter ces dernières années à ces nouveaux besoins d’accompagnement. D’ailleurs, les équipes spécialisées Alzheimer ont été créées par les dispositifs gouvernementaux pour y répondre, tout comme les accueils de jour. Ces services spécialisés, devenus ô combien importants, ne sont toutefois pas les seuls à intervenir. Dans la grande majorité, les aides à domicile ou auxiliaires de vie, qui sont au plus près des personnes accompagnées, sont bien souvent démunis face aux réactions des seniors souffrant de ces troubles cognitifs. Entre la formation et la réalité du terrain, il existe un véritable fossé lié notamment à la personnalité de l’aidé, à l’évolution de la maladie ou encore au rôle des aidants. Face à ces difficultés, que faire ?
Pour y répondre, nos auteurs-experts ont accepté de vous livrer quelques clés afin de proposer le meilleur accompagnement possible sur le terrain.

 

PDF Dossier 9p : Nouvelles technologies quels accompagnements possibles ?

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD39.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°39

Résumé : 
L’avancée de la technologie fait partie intégrante de nos modes de vie dans nos sociétés modernes. On la retrouve désormais partout. Elle est un facilitateur dans bien des domaines. Les applications pour accompagner la dépendance sont d’ailleurs nombreuses. Aujourd’hui, bien que cette spécialité puisse apparaître confidentielle, elle progresse de plus en plus.
Au niveau économique, l’expansion de ces produits pour les seniors fait également son chemin, le ministère de l’Économie ayant chiffré l’an dernier la « Silver Economie » à 57 milliards d’euros... Une somme conséquente signe d’un engouement et d’une ouverture certaine vers ces nouveaux objets et services, complémentaires de l’intervention humaine comme l’évoquent dans les pages suivantes nos auteurs. Cependant, si la nouveauté est bénéfique, il n’est pas toujours aisé de s’y familiariser. Si l’ergonomie et la facilité d’utilisation sont des domaines très étudiés, il faut toutefois accompagner les publics concernés, c’est-à-dire les personnes dépendantes mais aussi les professionnels de l’aide à domicile afin que ces nouvelles technologies soient un avantage et non une difficulté supplémentaire. Dès lors, des stratégies d’accompagnement devront être définies et mises en place pour garantir la bonne intégration de l’innovation dans les structures et devenir à terme un véritable facteur de développement. Ce n’est pas un hasard si selon le baromètre Una/Seniors Stratégic paru en 2014, les personnes entre 75 et 80 ans souhaitent à 59 % que leur structure d’intervention leur propose de nouveaux services et prestations pour l’aménagement ou l’adaptation de leur logement. Mais aussi que plus de la moitié (51 %) de ces personnes trouvent légitime que leur structure d’intervention à domicile leur donne de l’information sur ces produits.

 

PDF Dossier 9p : Se former tout au long de sa carrière professionnelle

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD38.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°38

Résumé : 
Les salariés, une fois entrés dans la vie active, peuvent, et parfois doivent, continuer à faire évoluer leurs compétences pour être en adéquation avec leurs besoins, ceux de leurs employeurs mais aussi de leur domaine d’activité, c’est ce qu’on appelle la formation continue. En effet, il est aujourd’hui fondamental de maintenir à niveau ses aptitudes et ses connaissances dans un monde professionnel en perpétuelle évolution. Que ce soit en interne ou de sa propre volonté, continuer à se former tout au long de sa vie de salarié est une nécessité. Concernant le secteur de l’aide aux personnes dépendantes, les besoins en formation occupent une place centrale. Y répondre est une des clefs de voûte de l’essentielle montée en compétences des intervenants de terrain.
En effet, selon l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé), dans un document publié en 2012, « le secteur de l’aide à domicile est confronté à une double évolution : une demande de plus en plus importante en nombre et de plus en plus exigeante en termes de qualité de service rendu ». Le nombre d’intervenants à domicile est évalué actuellement à environ 515 000 personnes, dont 23,5 % en emploi direct, 39,5 % en emploi mandataire et 37 % en emploi prestataire (Drees, 2010).
C’est pourquoi, avec l’équipe de Doc’Domicile, nous avons choisi de vous présenter un grand dossier ayant trait à la formation, qui pour les associations et les entreprises, est devenue un véritable levier de développement. 

 

PDF Dossier 10p : Décrypter les conventions collectives

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD37.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°37

Résumé : 
Les salariés des services à la personne, en fonction du mode d’intervention et du statut juridique de l’employeur, relèvent d’une convention collective particulière : la CCB de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile est entrée en vigueur au 1er janvier 2012 (secteur associatif) ou la CCN des entreprises de services à la personne mise en œuvre depuis le 1er novembre 2014 (lucratif-privé). Ces documents régissent votre secteur d’activité : ils permettent de connaître les droits et devoirs du salarié ainsi que les obligations de l’employeur. Ils traitent de l’ensemble du droit du travail à un secteur donné (contrat de travail, hygiène, congés, salaires, classification, licenciement...). Ils sont conclus par les organisations syndicales représentatives des salariés et les organisations ou groupements d’employeurs. Son champ d’application est variable. L’employeur doit l’appliquer sous certaines conditions. Pourtant, en analysant au plus près ces documents, ceux-ci peuvent s’avérer un peu difficiles à comprendre, surtout quand un salarié à deux employeurs correspondant à deux conventions collectives. C’est pourquoi, pour ce premier numéro de l’année, nous avons décidé de donner la parole à plusieurs acteurs connaissant parfaitement ces deux documents afin de vous offrir un éclairage. À compléter évidemment par une lecture attentive de la convention collective correspondant au statut juridique de votre employeur.

 

PDF Dossier 10p : L’aide à domicile auprès d’enfants en situation de handicap

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD36.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°36

Résumé : 
Que savons-nous des besoins des enfants handicapés lorsqu’ils ne sont pas à l’école ou dans un établissement spécialisé, le soir, les week-ends, pendant les vacances voire la nuit ? Peu de chose, malheureusement. L’enquête menée par Handéo rassemble les réponses et les témoignages de plus de 700 parents. Leur parole est implacable : mal informés, isolés, épuisés... ils se sentent mal traités, mal considérés. Le poids des démarches administratives, le temps passé à accompagner son enfant pour des soins ou encore le besoin de répit ne sont pas pris en considération dans les politiques publiques. Le résultat est particulièrement inquiétant : les enfants handicapés ne disposent pas des moyens leur permettant d’accéder pleinement au droit de vivre dans la société à égalité avec les autres enfants, alors que la France s’y est engagée en ratifiant en 2010 la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées. Pourtant des solutions existent. Parmi elles, le soutien à domicile et dans la vie quotidienne apporté par des aides humaines professionnelles et en particulier, les services à la personne. Cette forme de réponse est à la fois très attendue par les parents et encore trop peu développée. L’étude publiée par Handéo peut servir à lancer une nouvelle dynamique. Ce dossier, réalisé en lien avec les experts de Handéo, peut aussi vous permettre d’améliorer votre accompagnement auprès de ce public très spécifique.

 

PDF Dossier 10p : La manutention en pratique

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD35.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°35

Résumé : 
Porter, déplacer, soulever, ranger, courber, tirer, glisser, bouger... Sous le terme de « manutention » se cache en réalité la très grande majorité des actes effectués chaque jour par les intervenants à domicile. Or, ce secteur qui se développe particulièrement vite n’a pas anticipé la nécessaire formation du personnel. Conséquence : des accidents, nombreux, des arrêts de travail, longs, des difficultés à fidéliser les salariés... Le secteur de l’aide aux personnes n’est pourtant pas le seul domaine professionnel concerné par la pénibilité. Mais il est l’un de ceux où les accidents sont les plus fréquents.
Doc’Domicile a donc voulu vous apporter des solutions simples et pratiques. Les aides techniques, bien sûr pour épargner le dos des soignants. Nous vous parlerons aussi de formation avec le Certificat Prévention Secours, qui s’adresse à tous les niveaux hiérarchiques. Mais nous n’oublions surtout pas que votre métier concerne l’humain et nous avons donc cherché comment la qualité relationnelle pouvait, elle aussi, simplifier la manutention en protégeant à la fois les soignants et les usagers. Enfin, nous laisserons parler l’un de ceux qui suivent au plus près les conséquences de la pénibilité dans ce secteur de l’aide à domicile, avec l’analyse de Fabrice Roudil, technicien conseil de la Carsat.

 

PDF Dossier 9p : Préparer le passage du domicile à l’institution

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD34.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°34

Résumé : 
Selon une étude publiée en février 2014 par la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), 696 000 personnes âgées de 60 ans et plus percevaient, fin 2011, l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile en France métropolitaine, soit une augmentation de 10 % depuis 2007. Sachant que les projections de l’Insee annoncent qu’en 2060, un Français sur trois aura 60 ans et plus, l’enjeu est de taille pour la prise en charge d’un public, qui inexorablement sera en perte d’autonomie. Si une écrasante majorité de la population souhaite rester à domicile le plus longtemps possible, profitant de tout l’arsenal d’outils mis à leur disposition, la décision de l’entrée et du placement d’un proche s’avère forcément difficile. Toutefois, quand justement toutes les solutions du maintien à domicile ont été épuisées et que la sécurité du senior n’est plus assurée, l’institution s’impose. Le problème aujourd’hui est que cette décision est, dans la plupart des cas, subie et non choisie. L’objectif est donc de préparer ces situations de souffrance pour éviter le stress, la perte de repères voire la dépression de la personne aidée mais aussi des aidants. Le panel est large entre la résidence adaptée, le foyer-logement ou encore la maison de retraite médicalisée. Pour faciliter la transition, l’accompagnement doit être une priorité, mais pas seulement. Un accent doit être mis sur l’anticipation, en préparant l’avenir de la personne dépendante, en l’écoutant et en discutant avec elle. Si la question financière se pose de fait, un changement culturel de notre regard sur les âgés pourrait faciliter ce passage tant redouté avec en filigrane la dignité de cette personne, car c’est elle qui est avant tout concernée.

 

PDF Dossier 9p : Intervenir chez des personnes très dépendantes

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD33.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°33

Résumé : 
Le maintien à domicile est une ambition politique affichée depuis des décennies. D'ailleurs, dans la future loi d'adaptation de la société au vieillissement, le premier volet sera consacré au domicile. Mais rester chez soi coûte très cher et il n'y a pas de prise en charge complète des coûts. Généralement, dans un service d'aide à domicile, assez peu de personnes aidées sont lourdement dépendantes, mais celles-ci représentent beaucoup d’heures... Plus la dépendance est lourde, plus la situation est complexe. Pour les intervenants à domicile, des difficultés morales existent : le poids psychologique (responsabilité morale, difficulté d'assister à des dégradations) et des difficultés physiques (lourdeur des actions telles que les transferts...). De plus, les frontières entre le soin et l'aide non médicalisée sont quelque peu floues... Pour les aidants non professionnels qui participent au soutien des personnes fragilisées, l'épuisement peut entraîner des risques tels que la maltraitance et la maladie. Ce numéro donne des pistes pour que les aides à domicile et leurs services soient plus armés pour répondre aux situations de dépendance.

 

PDF Dossier 9p : La coordination entre les différents acteurs du domicile

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD32.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°32

Résumé : 
MIEUX COORDONNER LES PROFESSIONNELS DU DOMICILE. BEAUCOUP L’ESPÈRENT MAIS CE N’EST PAS UNE MINCE AFFAIRE.
Depuis une dizaine d’années, de nouveaux professionnels, chargés de coordonner les acteurs du domicile, ont fait leur apparition. Leur dénomination varie selon les structures employeuses ou les associations : à l’ADMR, on parle d’accompagnant de proximité. Ailleurs, on les appelle responsables de secteur. À fonctions semblables, leurs missions sont parfois très différentes, comme vous pourrez le constater en lisant ce dossier de Doc’Domicile 32.
La coordination est devenue une priorité au vu de l'augmentation constante du nombre d'acteurs à intervenir chez des particuliers. Surtout, au cœur d'un système de santé au sein duquel le domicile va prendre une place de plus en plus importante. Les chiffres de la dernière enquête de la Fehap (lire pages 7 et 8) parlent d'eux-mêmes. Avec un objectif en améliorant la coordination : mieux accompagner les personnes, chez qui vous intervenez.

 

PDF Dossier 7p : Lever le tabou de la maltraitance au domicile

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD31.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°31

Résumé : 
CE DOSSIER SUR LA MALTRAITANCE DES PERSONNES ÂGÉES À DOMICILE ET LE CONCEPT DE BIENTRAITANCE NE SONT PAS SORTIS DE L’IMAGINAIRE D’UN DES JOURNALISTES DE LA RÉDACTION DE VOTRE REVUE. Et, ce, même si l’actualité de ces dernières semaines nous aurait fait revenir sur ce sujet dans les mois à venir. Cette thématique, que nous avons choisi de développer, avec l’ensemble de l’équipe de Doc’Domicile (journalistes, professionnels de terrain), c’est avant tout l’histoire d’une rencontre bouleversante avec le Professeur Robert Mouillas, président de l’association Alma France, lors du 12e Congrès des professionnels de la gériatrie en avril dernier. Durant de longues minutes, ce gériatre, passionné et toujours alerte, a évoqué les violences psychologiques et physiques subies par les personnes âgées à leur domicile, « souvent sans le vouloir, avec l’envie de bien faire ». De cette conversation est née l’idée de ce dossier conçu autour de regards, d’analyses, d’observations différents et complémentaires… afin de vous aider et de vous accompagner au mieux dans vos pratiques au quotidien. Un objectif que nous nous efforçons de réaliser à chaque numéro de votre revue.

 

PDF Dossier 11p : MONALISA : lutter contre l’isolement des personnes âgées

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD30.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°30

Résumé : 
LE 14 DÉCEMBRE 2012, MICHÈLE DELAUNAY, MINISTRE DÉLÉGUÉE CHARGÉE DES PERSONNES ÂGÉES ET DE L’AUTONOMIE, A LANCÉ L’OPÉRATION « MONALISA », POUR « MOBILISATION NATIONALE CONTRE L’ISOLEMENT DES ÂGÉS ». Cette initiative n’est pas anodine. Aujourd’hui, selon une étude de la Fondation de France, environ 25 % des plus de plus 75 ans sont isolés. Plusieurs drames récents sont aussi venus rappeler l’aspect le plus sombre de l’isolement du quatrième âge : des personnes ont été retrouvées mortes plusieurs années après leur décès, sans que les volets fermés ou l’accumulation du courrier n’aient alerté leurs voisins. Un groupe de travail, qui concerne une trentaine d’acteurs du secteur, emmené par Jean-François Serres, secrétaire général des Petits Frères des pauvres, a remis le 12 juillet un rapport sur la question. Avec un objectif principal : déployer le bénévolat et faire de la lutte contre l’isolement des personnes âgées un axe majeur de l’implication citoyenne. « Monalisa est un soutien relationnel, humain, amical. Il ne doit pas se substituer aux professionnels », affirme Madame Delaunay dans un entretien qu’elle nous a accordé. D’ailleurs, des initiatives en nombre existent partout dans l’Hexagone. Mais, vous, professionnels de terrain, vous avez un rôle important à jouer selon la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie : « Vous êtes ceux et celles qui repèrent les personnes dans le besoin d’un entourage social. C’est pourquoi, si vous constatez un cas, vous devez avertir Monalisa soit par l’intermédiaire du site national, soit par le coordinateur de la mobilisation au niveau local ». Alors mobilisons-nous tous pour lutter contre l’isolement des personnes âgées.

 

PDF Dossier 9p : Les nouvelles formes d’habitat

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD29.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°29

Résumé : 
Rester à son domicile avec l’assistance de professionnels ou partir en institution ? Le choix est souvent cornélien pour les personnes âgées au moment où elles entrent en dépendance. Aujourd’hui, de nouvelles solutions existent pour rompre la solitude et accompagner les « anciens ». Le Square des âges, situé à Angers, est l’un des derniers exemples en date. Ce concept de résidence seniors, à mi-chemin entre le domicile et l’Ehpad, commence à faire des émules. Ce n’est pas un hasard si le groupe Doctegestio, qui vient de reprendre l’Association mosellane d’aide aux personnes âgées et handicapées (lire le précédent sujet) envisage d’en construire une d’ici 2015 à Metz. Les personnes âgées peuvent aussi rester à domicile, tout en étant entourés de jeunes étudiants qui recherchent un toit pour peu cher comme c’est le cas à Lyon ou ailleurs dans l’hexagone : le logement intergénérationnel. Cette « colocation entre générations » est d’ailleurs très développée en Allemagne comme le prouve le reportage réalisé en conclusion de ce dossier. Preuve encore qu’aujourd’hui, les bonnes idées pour accompagner et encadrer nos proches vers le grand âge ne manquent pas.

Ce dossier comprend
- Le square des âges
- L’appartement LENA
- Seniors et étudiants : comment vivre ensemble
- L’Allemagne développe la colocation encadrée

 

PDF Dossier 10p : Dépendance : mieux cibler les fragilités

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD28.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°28

Résumé : 
Si être dépendant, c'est n'être « pas libre d'agir à sa guise » (selon le Petit Larousse), cette situation n’implique pas un renoncement de la personne à ses émotions, ses choix, ses habitudes. Les témoignages que nous publions vous le confirment. « Le terme de personne âgée dépendante a inévitablement contribué à créer une catégorie absurde de personnes très souvent stigmatisée », reconnaît Thierry Darnaud, docteur en psychologie. Les professionnels sont unanimes sur ce point. « Il ne faut pas confondre avancée en âge et dépendance. On peut très bien avancer en âge, connaître des épisodes de santé sans devenir dépendant », souligne encore Bruno Lachesnaie tout en insistant sur les fragilités multiples cachées sous l’appellation dépendance.

Ce dossier comprend
- La dépendance de la personne âgée : entre respect et choix de vie
- Des lettres « comme une bouteille à la mer… »
- Une aidante familiale témoigne
- Déconnecter la vision de la dépendance de l’avancée en âge

 

PDF Dossier 11p : La formation des aides à domicile

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD27.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°27

Résumé : 
LE MÉTIER D’AIDE À DOMICILE a considérablement évolué au cours de ces dernières années. Il s’est professionnalisé en raison des besoins des personnes aidées et accompagnées, ainsi que de la reconnaissance du secteur professionnel par les autorités compétentes. Dans le secteur des services à la personne, la liste des diplômes délivrés par l’État ou inscrits par l’État au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) est impressionnante. Le dispositif est d’une grande complexité ce qui ne simplifie ni sa lisibilité et ni sa compréhension au-delà d’un cercle restreint d’initiés. Cette professionnalisation d’un secteur en pleine effervescence s’observe déjà au sein de l’Éducation nationale, qui dans le cadre de la réforme de la voie professionnelle, a décidé de créer un bac pro « accompagnement soins et services à la personne » (ASSP).

Ce dossier comprend
- Panorama des DIPLÔMES dans les services d’aide à la personne
- Le BEP « carrières sanitaires et sociales » a vécu, place au BAC PRO ASSP en trois ans

 

PDF Dossier 10p : S'habiller : comment, pourquoi ?

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD26.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°26

Résumé : 
La mode de la ville qui envahit la campagne, les chaussures fines et à talons, les nouveaux textiles, la démocratisation des machines à coudre, la création de patrons permettant de fabriquer soi-même ses vêtements sans recourir à la couturière, la possibilité de laver régulièrement et sans abîmer… autant de changements qui ont contribué à installer la mode.

Ce dossier comprend
- Le vêtement : outil de communication non verbale ?
- Étude de cas : Le refus de s’habiller
- S’habiller malgré les pathologies
-Techniques, trucs & astuces pour s’habiller plus facilement

 

PDF Dossier 10p : La souffrance au travail

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD25.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°25

Résumé : 
La souffrance au travail recouvre de nombreuses notions, du mal-être à la définition de cet épuisement, le burn-out (p. 7). Comme le démontre le Pr Ploton (p. 10), la souffrance au travail est une réalité et se manifeste autant sur le plan psychologique (l’aidant professionnel confronté à des troubles physiques importants, au deuil…) que physique (les nombreux déplacements, la manutention des personnes…). Ce dossier ne prétend pas apporter de solution miracle mais propose certaines pistes de prévention déjà mises en place dans des associations d’aide à domicile (p. 12). Il invite aussi chaque professionnel (aide à domicile, responsable de secteur, soignant, directeur de service…) à réfléchir sur le regard qu’il porte sur ses fonctions quotidiennes, sur la manière dont il les vit et sur les moyens de rendre l’exercice de son métier le plus agréable possible.

 

PDF Dossier 5p : Le domicile... un espace pour la vie

2.45 €
Disponible
(Réf. NDD24.DC)

Résumé : 
 Tant que l'individu est en mesure de décider de sa vie au domicile, il reste maître chez lui. Cette autorité diminue lorsque les déficits physiques et psychiques imposent une aide extérieure. Accepté d'être aidé suppose un partage de cet espace, son domicile, souvent reflet de toute une vie. Au professionnel de jongler entre sa pratique d'ordre matériel ou sécuritaire et le respect de la volonté de la personne.

Ce dossier comprend
- Mon territoire, un espace symbolique
par Caroline Caumettes, Directrice d'un service d'aide à la personne 
- Derrière la porte...
par Karine Darnet-Ginot, Resonsable de la filière aide à domicile, Infa Nogent sur Marne.

 

PDF Dossier 5p : L'hospitalisation à domicile

2.45 €
Disponible
(Réf. NDD22.DC)

Résumé : 
Ces dix dernières années ont posé le cadre législatif de l'hospitalisation à domicile (HAD), facilitant la création e nombreuses structures. L'accélération de cette mutation dans le paysage médical nous incite à faire le point : qu'est-ce que l'HAD ? Comment la coordonner avec les offres médico-sociales existantes ? Ce dossier apporte des éclairages sur ce dispositif en marche.

Ce dossier comprend :
- A l'hôpital... comme à la maison !
par le Dr Christian Hullen, chef de service à l'HADAM de Metz (57) et Dr Jean-Louis Zitoli, praticien hospitalier, responsable du centre d'évaluation et de traitement de la douleur au centre hospitalier Saint-Nicolas, à Verdun (55)
-HAD/SSIAD/SAD : Quelle coordination possible ?
par Anne Blu-Mocaër, Inspectrice de l'action sanitaire et sociale  

 

PDF Dossier 5p : L'aide à la toilette : Rôle, actions et limites

2.45 €
Disponible
(Réf. NDD21.DC)

Résumé : 
Dans l'histoire de l'aide à domicile, la toilette
occupe une place à part. En effet, c'est un moment
où le professionnel se consacre uniquement à la personne,
où il peut voir, toucher, mobiliser le corps de l'autre.
Une aide à la toilette qui respecte la personne
ne peut qu'entraîner l'adhésion de celle-ci,
de l'entourage et des professionnels de santé.

Ce dossier comprend :
- Toilette et intimité,
par Maud Phillipart, Psychologue clinicienne.
- L'aide à la toilette : Rôles, actions et limites des aides à domicile, par René Raguénès, Formateur dans le secteur
de l'aide à domicile, auteur de DEAVS - Le défi des compétences sorti en 2010 aux éditions Lamarre et de Chez lui, roman professionnel sorti en février 2011 chez Doc Éditions.

 

PDF Dossier 6p : Accompagner... jusqu'à la mort

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD18.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°18

Résumé :
La mort effraie, de sorte qu'elle est le plus souvent écartée du domicile (plus de 70% des décès ont lieu à l'hôpital). Mais lorsque le décès a lieu au domicile, de manière inopinée ou dans un contexte médical (soins palliatifs), l'aide à domicile a un rôle essentiel. Ce dossier s'interroge sur la place de la mort dans le travail de ce professionnel (p.6), en mettant en avant les difficultés et les changement qui peuvent s'imposer dans la relation aidant/aidé. Le dossier se complète d'un regard sur la réalité de trois intervenantes à domicile (p.8), et invite à réfléchir sur l'importance des qualités humaines, de la formation et de l'encadrement proposé pour effecteur un accompagnement efficace jusqu'au dernier souffle

Ce "Dossier" comprend les articles suivants:
- La place de la mort dans le travail de l'aide à domicile, par Michel Cavey-Lemoine, gériatre, spécialisé en soins palliatifs
- Regards de professionnelles : trois façons d'aborder la mort, par Karine Darnet-Ginot, responsable des formations de la filière aide à domicile de l'INFA de Nogent-sur-Marne (94)

 

PDF Dossier 6p : L'hospitalisation d'urgence

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD16.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°16

Résumé:
Si l'urgence surprend, ce n'est pas vraiment par son caractère inattendu : un grand nombre de départs aux urgences étaient, en fait, prévisible. L'urgence prend le professionnel au dépourvu, lui donnant une seule possibilité : réagir vite, et bien. Ce dernier peut se préparer afin de faciliter le travail des urgences et rendre l'épreuve plus facile à surmonter pour la personne âgée, les proches ... et lui-même.

Ce "Dossier" comprend les articles suivant :
- Quand l'urgence s'impose, par le Dr Jean-Pierre Martin, chef du service de gériatrie au Centre hospitalier de Sarlat
- En cas d'urgence... être prêt, par le Dr Emmanuel Vasseur, gériatre, professeur et formateur à l'université d'Angers

 

PDF DOSSIER 6p: L'interprofessionnalité... en actions

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD14.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°14

Résumé:
Interprofessionnalité : ce qui est commun à plusieurs professionnels. Nouvelle entité constituée de différents professionnels transcendant les différences et les modalités (différent de "Pluriprofessionnel" où l'on met en commun plusieurs spécialités, chacun gardant sa spécificité et ses compétences)
Pour réussir un projet de vie à domicile, il faut maintenir l'équilibre entre les différents aspects : état de santé, psychologie de la personne, aspect social. Pour cela, il faut faire appel à différents professionnels, et à leurs multiples compétences.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants:

- Pluriprofessionnalité : une nécessité pour le choix de vie à domicile, par Micheline Mauduit, directrice de formation, et Marijane Loizillon, ergothérapeute.
- Quand un réseau se mobilise par Guillaume Chicotot, animateur cadre à la résidence La Saidon dorée.

 

PDF DOSSIER 6p: Les aidants face aux médicaments

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD13.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°13

Résumé:
L'auxiliaire de vie a un rôle de vigilance très important, face au risque iatrogène. Mais il doit être en capacité d'expliquer à la personne âgée, les raisons du tri des médicaments, qu'il fait ou qu'il demande à un professionnel de santé.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants:
Un professionnel toujours disponible : mon pharmacien par Christophe Wilcke, pharmacien d'officine
-  Les limites de l'automédication par Jean-Pierre Martin, gériatre

 

PDF DOSSIER 6p: Maintenir le lien social

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD11.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n°11

Ce "Dossier" comprend les articles suivants:
- Maintenir le lien social par Marie-France Benois, journaliste 
- Comment construire le projet de vie à domicile
 ? par Micheline Mauduit, directrice de la formation au sein du cabinet Brigitte Croff Conseil et Associés
-  Animation de proximité pour les personnes à domicile par Patricia Dupont, chanteuse professionelle, auteur-compositeur, interprète

 

PDF DOSSIER 6p : Boule de poils & compagnie

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD10.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 10.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Animal de compagnie: Les mutations de nos sensibilités. Par Laurence Hardy, sociologue-anthropologue, chargée de cours, Université de Rennes 2, formatrice en IFSI et en institut de travail social.
- Qu'apporte la compagnie d'un animal? Par Christine Maintier, maître de conférence en psychologie. In N°10 10-11/08

 

PDF DOSSIER 6p : Rester belle pour continuer de (se) plaire

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD9.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 9.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- "Marquise, si mon visage a quelques traits un peu vieux...". Par Christine Maintier, maître de conférence en psychologie.
- La beauté est une construction sociale et culturelle. Par Laurence Hardy, sociologue-anthropologue, chargée de cours, Université de Rennes 2, formatrice en IFSI et en institut de travail social.In N°9 07-08/08

 

PDF Dossier 6p : Alzheimer au quotidien

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD8.DC)


Dossier paru dans Doc'Domicile n° 8.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Dispose-t-on de traitements médicamenteux dans la maladie d'Alzheimer? Par le Docteur Marie-Pierre Pancrazzi, psychiatre, responsable du pôle ambulatoire et filière de gérontopsychiatrie à Ballainvilliers.
- Le malade désorienté et son entourage. Quelle vie au quotidien? Par le Docteur Emmanuel Vasseur, gériatre, professeur et formateur à l'Université d'Angers. In N°8 03-04/08

 

PDF DOSSIER 6p : Toute vérité est-elle bonne à dire ?

3.05 € Unité
Disponible
(Réf. NDD7.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 7.

Ce " Dossier" comprend les articles suivants :

- Dire vrai... ou la vérité n'est pas toujours bonne à dire. Par Laurence Hardy, sociomogue-anthropologue, chargée de cours, Université de Rennes 2. Formatrice en IFSI et en institut de travail social.
- Taire sans tout cacher. Par Jean-Pierre Martin, gériatre. In N°7 01-02/08

 

PDF DOSSIER 10p : D'où vient la maltraitance ?

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD6.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 6.

Résumé : Le travail du professionnel se situe dans une relation d'accompagnement : il aide la personne à faire, ou accomplit à sa place, les actes qu'elle ne peut plus réaliser seule. Cette dépendance peut entraîner, consciemment ou inconsciemment, toute une série de brimades, de négligences, d'abus, de privations, de refus..., de la part de l'aidant. Tout comme, à l'inverse, l'aidé peut s'aigrir, devenir méchant dans cette incapacité qu'il a de se suffire à lui-même et utiliser, à l'encontre de l'aidant, un comportement maltraitant...

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Mise en danger de l'intégrité de la personne. Par Christine Maintier, maître de conférence en psychologie.
- La maltraitance commence où finit l'écoute de l'autre. Par Nadia Marengo, Véronique Lecas, Edith Palmyre, formatrices.
- Les caractéristiques de la maltraitance. Par Marie-france Benois.
- Méthodologie de l'accompagnement. Par Laurance Hardy, sociologue-anthropologue,chargée de cours, Université de Rennes 2. Formatrice en IFSI et en institut d travail social.
- Les professionnels de l'écoute. In N°6 11-12/07

 

PDF DOSSIER 6p : Du désir au bonheur de vivre

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD5.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 5.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Le bonheur de vivre vient du désir. Par Christine Maintier, maître en psychologie.
- Entretenir le désir de vivre. Par Laurence Hardy, sociologue-anthropologue, chargée de cours, Université de Rennes 2, formatrice en IFSI et en institut de travail social. In N°5 09-10/07

 

PDF DOSSIER 10p : Objectif Sécurité autonomie

3.15 €
Disponible
(Réf. NDD4.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 4.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Distinguons entre indépendance et autonomie pour veiller à la sécurité. Par Florance de Cornelissen, ergothérapeute.
- Vous pouvez agir pour préserver l'autonomie. Par Stéphanie Heddebaut, formatrice à l'Institut d'Ergothérapie de Berck-sur-Mer.
- Un ascenseur sur les bras. Par Alain Fisnot.
- Distribution des médicaments: de nouvelles réponses. Par Benoit Devienne.
- Quand la technologie renforce la sécurité. Par Michaël Carré. In N°4 06-07/07

 

PDF DOSSIER 6p : Bon appétit! : idées simples pour repas-plaisir

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD3.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 3.

Ce "Dossier "comprend les articles suivants :

- Cinq règles alimentaires de base pour que manger reste un plaisir. Par Pascal Loye, vice-président du CLAN (Comité de Liaison Alimentation Nutrition) - hôpital Emile Roux(94).
- 30 minutes top chrono. Par Marie-France Benois.In N°3 03-04/07

 

PDF DOSSIER 6p : Des techniques qui épargnent votre dos

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD2.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 2.

Ce "Dossier" comprend les articles suivants :

- Manutentionner: une relation à deux.
- L'exemple, illustré de photos, du déroulement d'un transfert assis>debout et debout>assis.
Par Stéphanie Heddebaut, formatrice en ergothérapie. In N°2 12-01/06-07
 

 

PDF DOSSIER 6p : Vieillir chez soi : choix ou nécessité ?

3.05 €
Disponible
(Réf. NDD1.DC)

Dossier paru dans Doc'Domicile n° 1.

Ce "Dossier"comprend les articles suivants :

- Rester chez soi, une "culture du domicile" très française, par Laurence Hardy, sociologue, anthropologue.
- Ménage à trois "L'Agé, l'Auxiliaire de vie, l'Aidant familial", par Christine Maintier, maître de conférence en psychologie. In N° 1 10-11/06

Votre panier