Recherche 
 

PDF "Santé" 2p : L'hypnose, une alternative à la douleur!

1.90 €
(Réf. NDA33CPA.02)

Par Dr Jean-Louis Zitoli, praticien hospitalier, responsable du centre d'évaluation et de traitement de la douleur au centre hospitalier Saint-Nicolas, à Verdun (55)

Résumé :

Effet de mode mode ou non? Lorsque les médicaments sont mal supportés pour la personne ou ont des effets secondaires, le médecin oriente parfois son patient vers des solutions non médicamenteuses comme l'hypnose.

 

PDF "Santé" 2p : La notion d'énergie

1.90 €
(Réf. NDA33CPA.01)

Par Jacques Choque, éducateur sportif breveté d'Etat, professeur de yoga et taï chi chuan, formateur.

Résumé :

Le mot énergie se retrouve aussi bien dans le vocabulaire usuel que scientifique, économique, publicitaire, etc. Il s'applique également à tout ce qui concerne l'humain, du psychisme aux besoins physiologiques, sociaux ou environnementaux. Dans presque toutes les civilisations, il traduit un concept.

 

PDF " Santé " 3p : Entretenir les fonctions vitales de l'organisme

1.90 €
(Réf. NDA32CPA.02)

Par Jacques Choque, éducateur sportif breveté d'Etat, professeur de yoga et taï chi chuan, formateur.

Résumé :

Chaque être humain a besoin, pour vivre harmonieusement, de développer et de préserver ses qualités et capacités physiques, mentales et spirituelles... Un grand nombre de ces aspects sont assurés par les fonctions vitales. Les entretenir participe alors à protéger l'organisme vieillissant.

 

PDF " Solitude " 2p : 2011, année de lutte contre la solitude

1.90 €
(Réf. NDA32CPA.01)

Par Clément Menusier, journaliste

Résumé :

A l'heure où les nouvelles technologies permettent à l'homme de rester en contact avec ses proches et le monde qui l'entoure, sept jours sur sept, un grand nombre de Français connaissent la solitude. Face à ce problème majeur touchant 20 millions de nos concitoyens, le gouvernent a déclaré la lutte contre la solitude, grande cause nationale 2011.

 

PDF "Santé" 2p : Pour conserver le plaisir de manger

1.90 €
(Réf. NDA30CPA.02)

Par Laura Ringuet, Diététicienne

Résumé :

L'alimentation des personnes âgées nécessite de veiller à plusieurs points et de proposer, en conséquence; des produits favorisant l'équilibre alimentaire. Les apports nutritionnels conseillés (ANC) ont été actualisés en 2001 et constituent, pour le professionnel, une bonne base d'information et de réflexion.

 

PDF "Attitude" 2p : Les modifications du schéma corporel selon l'âge

1.90 €
(Réf. NDA30CPA.01)

Par Jacques Choque, Educateur sportif, brevet d'Etat
et professeur de yoga, taï chi chuan.
Formateur auprès d'hôpitaux, résidences pour personnes âgées, fédérations.

Résumé :

La notion du schéma corporel peut se définir comme étant à la fois la connaissance, le vécu et la représentation de notre corps. Or le corps est aussi le support de l'identité de la personne et de la représentation, très subjective, qu'ella a d'elle-même. Quand des troubles psychomoteurs apparaissent, ils affectent aussi bien les capacités physiques... D'où l'intérêt pour les professionnels de l'accompagnement de favoriser chez les personnes âgées cette perception de soi-même comme moyen de valorisation, de désir d'agir et de conscience de soi.

 

PDF "Démences" 2p : Les unités cognitivo-comportementales : Une solution pour les personnes en phase de crise démentielle

1.90 €
(Réf. NDA29CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre Martin, Gériatre

Résumé :

La création d'unités spécialisées (UCC) dans les services de soins de suite et de réadaptation polyvalents ou gériatriques (SSR) est destinée à offrir une prise en charge spécifique pour les personnes jeunes ou âgées atteintes de troubles de type Alzheimer.

 

PDF Article 2p : Le suicide de la personne âgée

1.90 €
(Réf. NDA25CPA.01)

Par Cécile Aguesse, gérontopsychologue, auteur du livre "Le Gérontopsychologue et ses patients"

Résumé :
Chez les personnes âgées de plus de 60ans, les suicides réussis ou tentatives de suicide sont des phénomènes très courant. Même si l'Inserm a récemment constaté une diminution de 15% en dix ans, la France reste toujours le pays européen le plus contaminé par cette problématique.

 

PDF Article 3p : La consultation douleur, un lieu pour entendre la souffrance

1.90 €
(Réf. NDA24CPA.03)

Par Jean-Louis Zitoli, praticien hospitalier, responsable du centre d'évaluation et de traitement de la douleur au centre hospitalier Saint-Nicolas, à Verdun (Meuse)

Résumé:
Le plan de lutte contre la douleur a mis en place des consultations pluridisciplinaires spécialisées qui semblent être le lieu de la dernière chance pour des personnes qui n'en peuvent plus de souffrir, souvent depuis des années. Des solutions qui ne règlent pas tout...

 

PDF Article 4p : La prise en charge bucco-dentaire - Une question de réflexe

2.45 €
(Réf. NDA24CPA.02)

Par Clara Kouyoumdjian, Hôpital Bretonneau, Paris et Nadia Elamrani, CPAM Paris
Extratis d'une présentation à la journée d'études EMGE (équipes mobiles gériatriques de l'Est parisien)
Propos recueillis par Yannick Vaitilingom

Résumé:
Les pathologies bucco-dentaires se préviennent, se soulagent et se soignent au quotidien. Le programme mis en place par le service d'odontologie de l'hôpital Bretonneau et la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de Paris insiste sur l'importance des soins d'hygiène et de prévention bucco-dentaire à donner aux personnes âgées. Il offre aux professionnels des moyens concrets pour pallier les nombreuses difficultés dont souffront les patient-résidents âgés.

 

PDF Article 2p : Diarhées en collectivité - Attention à l'épidémie à "Clostridium difficile"

1.90 €
(Réf. NDA24CPA.01)

Par Patricia Beylier, infirmière diplomée d'Etat

Résumé:
Le Clostridium difficile est une bactérie responsable d'infections nosocomiales. Il peut provoquer de fortes diarrhées chez les personnes âgées ou immunodéprimées au décours d'une antibiothérapie qui va détruire la florre intestinale normale et favoriser son émergence. La contamination est rapide et le risque épidémique important. Une pratique rigoureuse des techniques d'hygiène est nécessaire pour limiter la contamination.

 

PDF Article 3p : Des ustensiles qui aident à s'alimenter

1.90 €
(Réf. NDA23CPA.04)

Par Charline Lozano, documentaliste et journaliste

Résumé:
Préparer des bons petits plats, les déguster, débarrasser et nettoyer sa cuisine, tout cela n'est pas facile pour une personne vieillissante, encore moins lorsque des problèmes de dépendance surviennent. Heureusement, il existe de nombreux objets pensés et élavorés pour que tout le monde puisse profiter de sa cuisine !

 

PDF Article 2p : Stratégie de prise en charge de la dénutrition

1.90 €
(Réf. NDA23CPA.03)

Par Marie-Rose Bianchi, diététicienne et Henriette Calcagno, animatrice hôpital local de Sospel (06)

Résumé :
L'objectif recherché dans ce travail est d'élaborer un outil d'aide à la prise en charge de la personne âgée dénutrie ou à risque de dénutrition pour les professionnels de santé.

 

PDF Article 4p : Les compléments nutritionnels

2.45 €
(Réf. NDA23CPA.02)

Par Christophe Wilcke, pharmacien d'officine, président du syndicat des pharmaciens de la Meuse et de la région Nord-Est Lorraine

Résumé:
En fonction de l'âge, des conditions de vie, des maladies, les besoins nutritionnels des personnes évoluent. Chez les personnes âgées, un déséquilibre nutritionnel entre les apports et les besoins de l'organisme peut conduire à avoir recours à une supplémentation orale. On utilise alors des compléments nutritionnels.

 

PDF Article 5p : Sous le vernis, l'authenticité de la personne

2.45 €
(Réf. NDA23CPA.01)

Par les jeunes filles de la classe Guillaume Lozès, enseignant en français et histoire au lycée professionnel Armand-Guillaumin à Orly (94)

Résumé :
Une classe de seconde préparant le CAP esthétique-cosmétique, vingt-deux jeunes filles de 16 à 20 ans. Les critères de l'esthétique mettent en perspective la beauté comme un attribut qui s'acquiert, parfois grâce à des artifices, d'autres fois simplement en rehaussant les signes distinctifs d'une personne.

 

PDF Article 7p : Contention : le droit au risque

3.05 €
(Réf. NDA21CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.


Résumé : Les notions de risque, de situation à risque, de prise de risque, se sont, depuis quelques années, imposées aux professionnels de santé comme des éléments incontournables de leur exercice. La judiciarisation de la médecine, en réalité de tout ce qui tourne autour du soin, a considérablement modifié les pratiques professionnelles, impliquant aussi bien le médecin que ses collaborateurs (infirmiers, aides soignants, kinésithérapeutes, etc.). Deux types d’actions.n N° 21 - 10-12/2008

 

PDF Article 3p : Humaniser la fin de vie ?

1.90 €
(Réf. NDA20CPA.08)

Par Laurence HARDY. Sociologue-anthropologue, chargée de cours, Université Rennes 2. Formatrice en IFSI et en institut du travail social.

Résumé : L’évolution de la prise en charge de la maladie conduit à un déplacement de la fin de vie et de la mort : on ne meurt plus chez soi au milieu des siens, mais le plus souvent en institutions hospitalières encadré par des professionnels du soin. Les proches ont parfois ainsi du mal à trouver leur place dans des lieux davantage prévus pour « soigner » que pour accompagner jusqu’à la mort.Le développement des soins palliatifs – qui concernent les conditions de vie jusqu’à la mort – bouleverse quelque peu ce schéma, même si ces services ne peuvent répondre à la demande et/ou qu’ils ne parviennent pas à soulager systématiquement la souffrance. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 3p :

1.90 €
(Réf. NDA20CPA.07)

Par Hélène MAIDON. Pharmacienne et maire.

Résumé : 
Quand on est malade, que le pronostic vital soit engagé ou non, on passe par plusieurs phases : il y a d’abord la surprise, puis on comprend petit à petit que ça ne va pas bien et que l’on est tout seul. Mourir, c’est partir pour de bon. Il est très difficile de parler de la mort aux gens. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 5p : Les soins palliatifs

2.45 €
(Réf. NDA20CPA.06)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé : On a l’habitude de dire que les soins palliatifs regroupent « tout ce qu’il reste à faire quand il n’y a plus rien à faire ». Cette définition a un grand mérite, celui de ne pas ramener les soins d’accompagnement du mourant à une simple observation attentiste, inactive. L’approche palliative s’articule autour de deux grands axes : le psychique, incluant la prise en charge des proches, et le somatique. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 4p : La dépression se soigne, même chez les personnes âgées

2.45 €
(Réf. NDA20CPA.05)

Par Cécile AGUESSE; gérontopsychologue.

Résumé : La dépression est la deuxième cause pathologique exhibée par les seniors après la maladie d’Alzheimer. Il s’agit d’une affection psychiatrique concernant un trouble de l’humeur. En 2020, la dépression pourrait être la deuxième cause d’invalidité mondiale. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 4p : L'ostéoporose

2.45 €
(Réf. NDA20CPA.04)

Par Dr Michel VIARD, médecin généraliste, du sport et du thermalisme.

Résumé : L’ostéoporose est un grave problème de santé publique car les répercussions sont importantes tant au plan physique pour les personnes âgées qu’au plan financier pour l’Etat (le coût fracturaire s’élève à près de huit cent millions  par an). Le but de la campagne de prévention, menée par la HAS (Haute autorité de la santé), est de faire baisser de dix pour cent le nombre de fractures. Définitions – Population affectée – Types de fractures et leurs répercussions – Les facteurs de risques – Les traitements – Les mesures hygiéno-diététiques – L’ostéoporose en médecine thermale. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 2p : Les médicaments génériques

1.90 €
(Réf. NDA20CPA.03)

Par Christophe WILCKE. Pharmacien d’officine, président du syndicat des pharmaciens de la Meuse et de la région Nord Est Lorraine.


Résumé : Bientôt dix ans que le pharmacien a obtenu le droit de substitution, c’est-à-dire la possibilité de délivrer un médicament générique à la place de son équivalent princeps. Aujourd’hui, le marché des médicaments génériques représente le quart des délivrances et 90% des Français disent accepter la substitution. in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 3p : L'automédication

1.90 €
(Réf. NDA20CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé : Rester en bonne santé, sans abuser du médecin, des médicaments et des remèdes de « bonne femme », … voilà la question que pose l’automédication. Elle demande également d’éclaircir le comportement et la responsabilité tant du conseilleur que du consommateur.

in N° 20 - 07-09/2008

 

PDF Article 4p : Le taï chi chuan en institution

2.45 €
(Réf. NDA19CPA.06)

Par Lionel NOSJEAN. Propos recueillis par Alexandre MANOUKIAN, psychologue.


Résumé : Qui n’a pas ressenti de la curiosité, de l’intérêt, du charme, en voyant des personnes âgées orientales évoluer dans des gestuelles lentes, souples et harmonieuses, au cœur des jardins et des places des villes. Comme si le temps n’avait pas de prise sur elles. Et d’ailleurs, à les regarder, souvent on ne voit pas passer le temps. in N° 19 - 04-06/2008

 

PDF Article 3p : L'intérêt de l'utilisation des huiles essentielles dans la maladie d'Alzheimer

1.90 €
(Réf. NDA19CPA.05)

Par Dr Lionel MICHAT; médecin cardiologue et attaché consultant des hôpitaux de Paris.


Résumé : Les huiles essentielles (HE) constituent une alternative « douce » à divers problèmes survenant au décours de la maladie, de puis des problèmes de stress, d’insomnie, d’agressivité jusqu’aux coups et blessures et ceux dus aux infections urinaires et pulmonaires. L’utilisation des HE permet une absorption plus importante en quantité que par d’autres procédés.
in N° 19 - 04-06/2008

 

PDF Article 3p : L'hospitalisation à domicile, alternative à l'hospitalisation traditionnelle

1.90 €
(Réf. NDA19CPA.04)

Par Dr Vincent FOUQUES DUPARC. Médecin puis coordinateur de centre antidouleur, chargé de mission de la carte sanitaire HAD/PSPH, aujourd’hui associé-fondateur de Homecare développement.

Résumé : Dans certaines conditions très précises, une personne malade peut être prise en charge chez elle en« Hospita-lisation A Domicile » (HAD) ; la plupart du temps, cette solution permet soit d’écourter la durée d’une hospitalisation, soit de l’éviter. in N° 19 - 04-06/2008

 

PDF Article 3p : Le moyen séjour gériatrique

1.90 €
(Réf. NDA19CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN; gériatre.

Résumé : L’accueil temporaire des personnes âgées passe souvent par l’hospitalisation en moyen séjour. Ce type d’unité hospitalière est, de plus en plus, dévolu à la prise en charge des personnes âgées. Missions, rôles et compétences de ce service. in N° 19 - 04-06/2008

 

PDF Article 3p : La douleur et son traitement chez la personne âgée

1.90 €
(Réf. NDA17CPA.06)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Après soixante ans, les personnes âgées sont plus exposées à faire l’expérience de douleurs aiguës ou chroniques. Il importe d’y répondre avec le maximum de confort et de sécurité. in N° 17 - 10-12/2007

 

PDF Article 2p : Escarres et huiles essentielles

1.90 €
(Réf. NDA17CPA.05)

Par Dr Lionel MICHAT, médecin cardiologue et attaché consultant des hôpitaux de Paris.


Résumé : L’escarre est une plaie qui survient en cas de pression excessive et prolongée sur une même zone du corps. La rapidité de diffusion de la lésion et les risques encourus plaident pour la prévention. Place des huiles essentielles dans cette dernière. in N° 17 - 10-12/2007

 

PDF Article 2p :

1.90 €
(Réf. NDA17CPA.04)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Avoir un beau sourire implique d’avoir de belles dents ! Celui des personnes âgées est bien souvent crispé parce qu’elles sont édentées, ou qu’elles ont des problèmes avec leur dentier. Or, conserver une bonne dentition agit sur tout l’organisme, ne serait-ce que pour profiter d’une alimentation saine et agréable. in N° 17 - 10-12/2007

 

PDF Article 8p : L'amour à l'épreuve des rides

3.05 €
(Réf. NDA16CPA.09)

Par le collectif du LRI (Liberté des Résidents en Institutions).


Résumé : Le 17e colloque du LRI, regroupant treize maisons de retraite, s’est déroulé à Port d’Albret (Landes), sur le thème « Rides et amour ». Neuf groupes de discussion, formés de résidents et personnels, proposent ici leurs réflexions. in N° 16 - 07-09/2007

 

PDF Article 4p : Soins et huiles essentielles

2.45 €
(Réf. NDA16CPA.08)

Par Dr Lionel MICHAT, médecin cardiologue et attaché consultant des hôpitaux de Paris.


Résumé : Les huiles essentielles sont de plus utilisées en milieu hospitalier. Les principes actifs qu’elles renferment offrent de nombreuses utilisations. Rapide aperçu de la façon de les employer de manière bénéfique. in N° 16 - 07-09/2007

 

PDF Article 3p : La maladie maniacodépressive

1.90 €
(Réf. NDA16CPA.07)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : Cette maladie, qui affecterait 1% de la population d’après les études, soit près de 600 000 personnes, met en évidence les difficultés pour établir une relation satisfaisante avec les personnes atteintes. Une meilleure compréhension passe par la connaissance des symptômes qui la définissent et des moyens d’action pour lutter contre ses poussées chroniques. in N° 16 - 07-09/2007

 

PDF Article 4p : L'arthrose

2.45 €
(Réf. NDA16CPA.06)

Par Dr Jean-Michel RIGAUX, Docteur en médecine, qualification en médecine thermale et climatologie médicale.


Résumé : L’arthrose est appelée couramment maladie des articulations. En fait, il s’agit plus précisément d’une dégénérescence du cartilage articulaire sans infection ni inflammation particulière. Les premiers symptômes apparaissent vers la quarantaine mais la maladie commence souvent bien plus tôt. L’importance de cette maladie, au plan médico-social, vient du fait qu’aujourd’hui, même si on sait diminuer la douleur, les pertes sont irréversibles et peuvent conduire à la dépendance. in N° 16 - 07-09/2007

 

PDF Article 3p : De l'importance des pieds

1.90 €
(Réf. NDA16CPA.05)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Le pied assure le maintien de l’équilibre debout et la déambulation. Est-ce parce qu’il est loin de la tête que l’on a tendance à l’oublier jusqu’à le négliger ? Chez la personne âgée, il peut être la source de nombreux problèmes et de complications graves causant ainsi des douleurs, un inconfort et aboutissant à une gêne fonctionnelle perturbant la marche et l’équilibre. L’adage « bon pied bon œil, bon œil » témoigne de la nécessité de veiller à l’hygiène et aux soins de cette partie du corps pour rester en bonne santé ! in N° 16 - 07-09/2007

 

PDF Article 6p : Age et démences (infection à VIH, Creutzfeld-Jakob, CADASIL).

3.05 €
(Réf. NDA14CPA.08)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé :
Les effets de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida (Syndrome Immuno Déficitaire Acquis) sont mal connus au niveau des atteintes cognitives. L’amélioration des traitements modifie également les manifestations des troubles et interroge les services de santé quant au bien fondé d’une prise en charge préventive.

in N° 14 - 01-03/2007

 

PDF Article 2p : Nouvelles mesures du déclin cognitif lié à la démence

1.90 €
(Réf. NDA14CPA.07)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue. Céline DROUILHET, stagiaire en psychologie clinique.


Résumé : La démence, véritable enjeu de santé publique, semble se développer de manière exponentielle avec l’avancée en âge. Les études actuelles relatives aux syndromes démentiels mettent au premier plan l’action d’un neuromédiateur caractérisant les différents degrés de pertes cognitives : la butyrylcholinostérase. in N° 14 - 01-03/2007

 

PDF Article 4p : Et si on relevait le défi ...

2.45 €
(Réf. NDA14CPA.06)

Par Christine HOF Art-thérapeute plasticienne.

Elle a animé de nombreux ateliers dans des établissements suisses et elle est aujourd’hui formatrice et créatrice.


Résumé :  « Elles ne peuvent plus rien faire ! » se lamentent bon nombre d’animateurs face à des personnes de plus en plus désorientées. Inventons pour les personnes désorientées un lieu, l’atelier, dans lequel elles trouveront tous les « ingrédients » indispensables à l’expression et au bien-être et où les couleurs remplaceront peu à peu les mots qui peinent à venir en : - affirmant haut et fort que chez la plupart d’entre elles, même à un stade avancé de la maladie, demeure une partie saine et créative ; - modifiant pour elles des outils et des techniques (peinture, collage, écriture) et en leur proposant des thèmes adaptés à leurs besoins. in N° 14 - 01-03/2007

 

PDF Article 4p : Les symptômes, occasions d'animations

2.45 €
(Réf. NDA14CPA.05)

Par Michel PERSONNE, professeur associé en Sciences Humaines, université de Tours.

Résumé : Face aux personnes atteintes de démences, l’animation s’appuie préférentiellement sur l’entrée en relation avec la personne, ses manifestations comportementales servant de base à la communication. L’interaction entre les symptômes de la personne et l’intérêt de l’animateur ouvre la possibilité d’établir la vie sociale dans une continuité ayant du sens pour les acteurs en permettant d’évacuer l’affect ou le rappel à la norme. in N° 14 - 01-03/2007

 

PDF Article 5p : Projet de vie pour les personnes à présentation démente

2.45 €
(Réf. NDA14CPA.04)

Par Olivia VERSAVEAU, animatrice.

Résumé : L’arrivée en maison de retraite de personnes de plus en plus dépendantes et désorientées oblige l’animateur à repenser ses pratiques ; le projet s’oriente alors tout naturellement par un respect de la personne, non dans ce qu’elle reste et qu’il lui est encore possible de faire, mais dans ce qu’elle est et qu’elle désire accomplir. in N° 14 - 01-03/2007

 

PDF Article 5p : La chute du sujet âgé

2.45 €
(Réf. NDA13CPA.06)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : Véritable problème de santé publique, la chute constitue une urgence gériatrique dans la mesure où celle-ci retentit sur les fonctionnements : physique, psychique, fonctionnel et social. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 2p : La broncho-pneumopathie chronique obstructive

1.90 €
(Réf. NDA13CPA.05)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Cette pathologie respiratoire est l’une des plus fréquentes du sujet âgé, souvent  négligée et donc insuffisamment prise en charge. Elle représente un enjeu de santé publique, tant ses complications et son retentissement fonctionnel sont importants. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 2p : Les infections pulmonaires du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA13CPA.04)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Les infections pulmonaires sont les infections les plus fréquemment observées chez le sujet âgé (70% des infections) et sont potentiellement graves. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 3p : Vieillissement du poumon

1.90 €
(Réf. NDA13CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : La respiration est un phénomène indispensable à la vie qui repose, d’une part, sur un effet de pompe assurant l’entrée de l’air dans le poumon, puis son rejet vers l’extérieur, d’autre part sur un processus d’échanges gazeux, qui permet à l’oxygène d’être capté et au gaz carbonique d’être rejeté. Ce dernier processus est intimement lié au transport sanguin de ces deux gaz entre le poumon et les différents tissus de l’organisme. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 3p : Cette névrose phobique qui nous gâche l'existence

1.90 €
(Réf. NDA13CPA.02)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : Organisation défensive par excellence, la phobie est une névrose constituée par la peur irrationnelle et excessive déclenchée par un objet, une personne, une situation, caractérisant son symptôme clinique principal. Dans la population générale, la phobie touche un individu sur dix, c’est-à-dire six millions de Français. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 6p : Accompagner la maladie d'Alzheimer

0.00 € EN CADEAU aux acheteurs de PDF
(Réf. NDA13CPA.01)

Par Michel PERSONNE, professeur associé en Sciences humaines, université de Tours.

Résumé : Le poète Christian Boblin, quand il évoque la marche évolutive de la maladie chez son père, note comment la maladie d’Alzheimer « enlève ce que l’éducation a mis dans la personne et fait remonter le cœur en surface ».Présentation du livre du même titre par son auteur. in N° 13 - 10-12/2006

 

PDF Article 2p : Onco-psychologie et institution

1.90 €
(Réf. NDA12CPA.05)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : Les structures gériatriques qui accueillent des sujets exhibant des pathologies chroniques telle cancer, développent des « secteurs palliatifs » dans l’objectif d’améliorer le confort de fin de vie du patient. Le recrutement d’onco-psychologues fait partie intégrante des ressources dynamiques nécessaires aux soins palliatifs. L’objet de l’onco-psychologie relève, en conséquence, de l’amélioration des troubles observés chez les patients et/ou leurs proches, pour tenter de les libérer de leurs émotions négatives, pour les aider à s’adapter, voire orienter vers des attitudes plus positives. in N° 12 - 07-09/2006

 

PDF Article 3p : Cas clinique d'une pathologie cancéreuse

1.90 €
(Réf. NDA12CPA.04)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : La pathologie cancéreuse peut toucher n’importe quel individu, mais sa fréquence d’apparition augmente avec l’avancée en âge. En effet, si 1% des cancers sont diagnostiqués avant 15 ans, 55% le sont après l’âge de 65 ans. L’annonce d’un cancer met en jeu divers mécanismes de défense qui vont influer sur le comportement de la personne et demander un ajustement personnalisé de la part des équipes. in N° 12 - 07-09/2006

 

PDF Article 2p : En attendant Godot…

1.90 €
(Réf. NDA12CPA.03)

Par Céline DROUILHET. Stagiaire en psychologie clinique.

 

 

Résumé : L’étude Paquid (1) fait ressortir une hausse de 24% des démences entre 2000 et 2010. Les différents types de démence ne signalent pas seulement les manques cognitifs mais présentent également des types d’instabilité psychomotrice, parmi lesquels le syndrome de Godot. Sa manifestation perturbe l’entourage familial mais aussi soignant. (1) Paquid : Personnes Agées QUID qui pourrait se traduire par Personnes âgées, mode d’emploi ? in N° 12 - 07-09/2006

 

PDF Article 4p : Vision manichéenne de la personnalité état-limite

2.45 €
(Réf. NDA12CPA.02)

Par Aline BORDES, psychologue au foyer occupationnel de l’Embellie – Prats-de-Carlux (24).


Résumé : L’introduction de patients « état-limite » ou « borderline » en institution gériatrique, peut générer une adaptation comportementale de la part de l’équipe qui doit être spécifique à la personnalité dichotomique exhibée par la personne et dont la fréquence dans la population générale s’élève à 1 voire 2%. in N° 12 - 07-09/2006

 

PDF Article 3p : Le vieillissement des fonctions cycliques de l'organisme

1.90 €
(Réf. NDA11CPA.07)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : De nombreuses fonctions biologiques de l’organisme sont soumises à un fonctionnement cyclique ; les deux plus connues, parce que les plus évidentes, concernent le sommeil et les menstruations. in N° 11 - 04-06/2006

 

PDF Article 3p : La demande de sédation en institution

1.90 €
(Réf. NDA11CPA.06)

Par Céline DROUILHET, stagiaire en psychologie clinique.


Résumé : Les établissements gériatriques accueillent de plus en plus de personnes âgées démentes. Cette démence s’accompagne parfois d’une agitation du comportement créant alors une source de stress pour l’entourage (soignants, famille, autres patients du service). C’est pourquoi une demande de sédation peut être faite au médecin gériatre. Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est la sédation, pourquoi elle est faite et enfin, les apports de l’animation dans cette prise en charge. in N° 11 - 04-06/2006

 

PDF Article 3p : Un rendez-vous institutionnel avec… Diogène

1.90 €
(Réf. NDA11CPA.05)

Par Cécile AGUESSE. Gérontopsychologue.

Résumé :
Préférentiellement observé chez la femme, le syndrome de Diogène est un trouble du comportement de la personne âgée. Il se caractérise par une incurie extrême et une attitude de stockage d’objets divers. Décrits comme solitaires, autoritaires et obstinés, ces patients refusent quasi systématiquement toute prise en charge. Ce mode de vie hors normes est très souvent responsable d’une altération profonde de l’état général, rendant l’évaluation somatique et psychiatrique indispensable. Une prise en charge adaptée permet d’espérer une évolution satisfaisante.

in N° 11 - 04-06/2006

 

PDF Article 2p : Les TOC ou l'enfer de l'existence

1.90 €
(Réf. NDA11CPA.04)

Par Cécile AGUESSE. Gérontopsychologue.

Résumé :
Les individus porteurs de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) représentent 2 à 3% de la population générale, sans discrimination sexuelle. Egalement baptisé « névrose obsessionnelle », ce trouble apparaît parfois dès l’enfance ou l’adolescence, mais le plus souvent à l’âge adulte. L’état des recherches montre une action favorable des médicaments traitant l’anxiété à laquelle il est bon d’associer une thérapie cognitivo-comportementale.

in N° 11 - 04-06/2006

 

PDF Article 3p : Les anémies du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA11CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé :
Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas le nombre de globules rouges dans les analyses de sang qui permet de porter le diagnostic d’anémie, mais le dosage de l’hémoglobine, ce pigment rouge contenu dans les globules rouges qui sert à fixer et véhiculer l’oxygène. Chez le sujet âgé, l’anémie est définie par un taux d’hémoglobine inférieur à 12g/dl, soit une valeur légèrement inférieure à celle d’un adulte plus jeune. Cependant, une hémoglobine stable à 11g/dl ne doit pas obligatoirement déclencher des explorations poussées. En revanche, une chute rapide (en quelques jours ou semaines) de l’hémoglobine au-delà de 2d/dl doit être explorée rapidement.

in N° 11 - 04-06/2006

 

PDF Article 4p : Favoriser un sommeil de qualité

2.45 €
(Réf. NDA10CPA.03)

Par Stella CHOQUE. Infirmière, Cadre de santé.


Résumé :  « Madame X a déambulé toute la nuit dans les couloirs », « Monsieur Y s’est réveillé à 3h du matin et s’est perdu, il est rentré dans plusieurs chambres ne retrouvant plus la sienne ».


in N° 10 - 01-03/2006

 

PDF Article 2p : La douleur : langage de l'âme, langage du corps

1.90 €
(Réf. NDA10CPA.02)

Par Cécile AGUESSE. Gérontopsychologue.

Résumé :

Bon nombre d’individus âgés institutionnalisés souffrent de douleurs aiguës et/ou chroniques, sorte de langage somato-psychique à « décoder ».

in N° 10 - 01-03/2006

 

PDF Article 2p : La douleur chez les personnes âgées

1.90 €
(Réf. NDA10CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé :

La personne âgée, du fait de son grand âge, présente une polypathologie, source de douleurs multiples, dont l’intensité est variable. La douleur, plainte fréquente du vieillard, fait pourtant l’objet de peu d’études spécifiques, avec, comme conséquence, une prise en charge extrapolée à partir des connaissances concernant les adultes plus jeunes. C’est assurément un handicap au confort de vie des personnes âgées, et à la qualité des soins palliatifs qu’il faut leur prodiguer au terme de leur existence.

 

in N° 10 - 01-03/2006

 

PDF Article 2p : La dénutrition du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.09)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé :
La dénutrition est un phénomène fréquent en gériatrie, puisque l'on estime qu'il concerne 10% des personnes âgées vivant à domicile, et entre 30 et 70% de celles vivant en institution. Jean-Pierre Martin nous présente les différents types de dénutrition, les façons de la dépister, et comment la soigner. in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 2p : La boulimie

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.08)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN - Gériatre

Résumé :
L'hyperphagie réactionnelle compensatrice, en un mot la boulimie, naît d'un sentiment de dévalorisation de la personne. Cette perte de statut provoque une angoisse combattue par différentes stratégies dont celle de la compensation par les aliments. in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 3p : Vieillissement et nutrition : lutter contre l'anorexie du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.07)

par Dr Jean-Pierre MARTIN. Gériatre.

Résumé :

Le vieillissement, en dehors de la sphère buccale et du pancréas, touche peu l'appareil digestif. Malheureusement, il touche des parties essentielles à l'ingestion des aliments. Ces altérations vont avoir des conséquences sur la prise alimentaire, et l'assimilation des nutriments par l'organisme, avec un risque important de voir s'installer une dénutrition. in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 4p : Intérêt de la remédiation cognitive au grand âge

2.45 €
(Réf. NDA09CPA.06)

Par Aline BORDES. Psychologue.

 

Résumé :

Les dysfonctionnements cognitifs constatés chez les sujets âgés relèvent de savoirs (attitudes cognitives) et d’agir (attitudes conatives) non adéquats. Le médiateur va entrer en communication avec la personne et introduire des changements cognitifs, psychologiques et motivationnels permettant l’amélioration de ces sous-fonctionnements. Les ateliers mémoire, qui s’inscrivent dans cette stimulation cognitive, ne peuvent se limiter dans l’énoncé de connaissances supposées « connues » mais promouvoir un sentiment de positif de chaque personne par la valorisation de ses compétences. Le concept de remédiation envisage le sujet âgé en termes de positivité et de dynamique cognitive. A l’issue de l’atelier de « remédiation cognitive », l’individu âgé doit avoir l’impression d’avoir progressé et ce sentiment de changement doit être partagé par l’équipe et par l’entourage

in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 2p : Conversation et mémoire

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.05)

Par Colette JAMMET. Responsable de MARPA.

Résumé :

L’atelier mémoire a débuté dès l’ouverture de la structure. Il a été conçu pour mêler résidents et retraités de l’extérieur : ainsi les repères sont maintenus avec la réalité et la société. La méthode utilisée est issue d’un programme de prévention visant à retarder la perte d’autonomie (préconisée par le Ministère de la santé et/ou mise en place par les services de la Mutualité Sociale Agricole) et fonctionne par une technique de stimulation globale.

in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 10p : Stimuler les mémoires pour maintenir l'intégrité de la personne

3.15 €
(Réf. NDA09CPA.04)

Par Aurore BERTHOMIEU-LACOSSE, Animatrice. Françoise CONTE, Stagiaire psychologue. Dr Laurence DERVAU, Médecin coordonnateur. Stéphane ZAMBON, Ergothérapeute.

Résumé :

L’augmentation des démences liées aux maladies renvoie les familles comme les professionnels aux mêmes sentiments d’impuissance et d’incompréhension. Comment pallier à ces déficits, apporter une certaine assistance, sans se substituer aux fonctions restantes du résident et préserver son autonomie ? Les ateliers d’entraînement cognitif pluridisciplinaires – autrement dit « club mémoire », « ateliers de stimulation cognitive », « ateliers d’expression » - sont nés de ce désir de redonner aux personnes âgées un regain d’estime de soi par la mise en confiance face au groupe et la revalorisation de leurs capacités.

in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 3p : Animations et maladie de Parkinson

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.03)

Par Cécile AGUESSE. Gérontopsychologue.

 

 

Résumé :

Décrite en 1817 par James Parkinson, cette pathologie neurologique qualifiée de « paralysie agitante » fut d’abord associée à une névrose parce que sans fondement organique précis. Un siècle plus tard, en 1919, Tretiakoff découvre des lésions cérébrales susceptibles d’expliciter les comportements observés, lésions situées dans le locus niger, au sein même du tronc cérébral. Aucune augmentation du taux d’incidence de cette pathologie n’a été constatée parallèlement à l’avancée en âge, l’hypothèse d’une pathologie du sujet âgé est néanmoins avancée parce que dans 85 à 90% des cas, le début de la pathologie se situe entre 50 et 60 ans.

in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 2p : La démence à corps de Lewy

1.90 €
(Réf. NDA09CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN - Gériatre

Résumé :

La démence à corps de Lewy est mal connue en France, pourtant elle est la deuxième cause de démence dégénérative après la maladie d'Alzheimer. Jean-Pierre Martin nous dévoile dans cet articles les signes cliniques, les lésions anatomiques et le traitement de cette affection. in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 8p : Les démences : des symptômes perturbants à l'animation médiatrice

3.05 €
(Réf. NDA09CPA.01)

Par Cécile AGUESSE. Gérontopsychologue.


Résumé :
Adapter les animations aux personnes âgées porteuses d’un syndrome démentiel relève parfois de la gageure… à moins de connaître les compétences cognitives à solliciter. En effet, l’individualisation thérapeutique réclame une solide connaissance des signes et des symptômes cliniques associés au(x) contexte(s) démentiel(s), ceci afin d’éviter la mise en échec des personnes. Dans un premier temps les concepts de « cognition », de « fonctions exécutives », de « syndrome démentiel » seront développés, avant de cibler quelques syndromes démentiels et leurs conséquences au plan cognitivo-comportemental. Puis, nous évoquerons l’adaptation d’ateliers d’animation destinés à un public dément.

in n° 9 - 10-12/2005

 

PDF Article 2p : Le vieillissement de l'audition

1.90 €
(Réf. NDA08CPA.05)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : La presbyacousie, ou déficience auditive normale (non liée à une maladie) secondaire au viellissement, est un phénomène important, qui concernerait près de 30% des personnes âgées, touchant de façon égale les deux sexes. La fréquence des déficiences auditives serait sept fois plus élevée après 65 ans. in N° 8 - 07-09/2005

 

PDF Article 3p : Un regard unique - Le vieillissement sensoriel de la vision

1.90 €
(Réf. NDA08CPA.04)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé :
De nos cinq sens, la vue est certainement celui qui vieillit le plus rapidement. Mais quelles sont les pathologies de l'œil spécifiquement liées à la vieillesse?
- Le vieillissement des paupières
- Les modifications du système lacrymal
- La presbytie. in N° 8 - 07-09/2005

 

PDF Article 3p : Parfums corporels

1.90 €
(Réf. NDA08CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : L'olfaction est l'un des cinq sens qui nous permet d'appréhender le monde extérieur par ses odeurs agréables ou non. Le corps extériorise des substances odorantes en permanence; celles-ci peuvent induire des comportements de rejet ou d'attraction. Chez la personne âgée beaucoup de causes peuvent provoquer des désagréments olfactifs : son "profil odoriférant" peut profondément modifier sa relation à l'autre, selon qu'il est agréable, neutre, ou désagréable. in N° 8 - 07-09/2005

 

PDF Article 3p : Les soins au corps

1.90 €
(Réf. NDA08CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Il est généralement admis que les relations entre deux individus font appel à deux modes de communication : verbal et non verbal. Limiter la perception de l'autre à ces deux seuls modes de contact est trop réducteur. Nous disposons de cinq sens (vue, ouïe, odorat, goût, toucher), qui interviennent tous dans nos relations interindividuelles. Dans la relation de soins, dans les "corps à corps" quotidiens entre le soignant et le soigné, l'ensemble des cinq sens interviennent pour appréhender l'autre". Les habitudes socioculturelles interviennent aussi, qu'il faut savoir prendre en compte, quant au respect de l'intimité et de la douleur.in N° 8 - 07-09/2005

 

PDF Article 2p : Les théories du vieillissement

1.90 €
(Réf. NDA08CPA.01)

Par Jacques CHOQUE, animateur.

Résumé : Le fantasme de l'immportalité a toujours hanté les hommes à tel point que pendant longtemps, le vieillissement a été considéré comme un état pathologique et ce ce fait il devenait guérissable... Or, si les dernières recherches ont démontré que l'espèce humaine peut espérer une durée de vie de 120 ans, elles ont aussi confirmé que le vieillissement et la mort cellulaire étaient un processus inéluctable à tous les êtres vivants. Ce phénomène reste pourtant complexe car multi-factoriel. in N° 8 - 07-09/2005

 

PDF Article 4p : Relire Winicott… et travailler avec des vieux !

2.45 €
(Réf. NDA07CPA.03)

Par Geneviève ZEHNDER, responsable de formation.

Résumé : L'animateur est sans cesse interrogé sur l'importance réelle de la pratique d'activités et la nécessité du projet. En relisant les penseurs de "l'éducation", il trouve les bases lui permettant d'asseoir et d'expliquer sa démarche, non plus en termes de pédagogie mais en termes de plaisir, de bien-être et de mieux vivre. in n° 7 - 04-06/2005

 

PDF Article 3p : Le syndrome de Tatie Danielle

1.90 €
(Réf. NDA07CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Depuis la sortie du film "Tatie Danielle" réalisé par Etienne Chatilliez en 1990, il n'est pas rare d'entendre dans les services de gériatrie des soignants affubler de ce surnom telle ou telle personne âgée, résident acariâtre qui en fait voir de toutes les couleurs à l'équipe soignante, ou à d'autres résidents, et qui rappelle trop le personnagee incarné dans ce film par la comédienne Tsilla Chelton. in n° 7 - 04-06/2005

 

PDF Article 4p : L'alcoolisme du sujet âgé : une méthode pour survivre ?

2.45 €
(Réf. NDA07CPA.01)

Par Cécile AGUESSE, gérontopsychologue.

Résumé : Les études montrent que devenir alcoolique après 60 ans reste un phénomène rare, mais que l'alcoolisme serait une automédication contre la dépression. En effet, deux tiers des individus sont des alcooliques de longue date et un tiers des individus déclare un alcoolisme spécifique du sujet âgé, lequel d'ailleurs se rapporterait à celui du stade adolescent à travers la crise narcissique que le vieillissement provoque. in n° 7 - 04-06/2005

 

PDF Article 6p : Rendre les déplacements plus sûrs : Les cannes, les déambulateurs, les fauteuils roulants.

3.05 €
(Réf. NDA06CPA.04)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé :
En six pages, cet article fait le tour des aides techniques (individuelles) disponibles pour les personnes âgées. Cannes, déambulateurs et autres fauteuils roulants sont décrits avec précision, afin que chaque soignant puisse conseiller le mieux possible toute personne âgée en demande d'une aide à la marche. in N° 6 - 01-03/2005

 

PDF Article 3p : Vieillissement de l'appareil locomoteur

1.90 €
(Réf. NDA06CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Nous avons tous en tête l'image de ces vieillards voûtés par les ans, et avançant appuyés sur un bâton. Les Egyptiens représentaient il y a bien longtemps le veillard par un signe hiéroglyphique comprenant ces caractères. Ceci tend à prouver que de longue date, les hommes avaient identifié que le vieillissement altére les fonctions locomotrices. in N° 6 - 01-03/2005

 

PDF Article 3p : La prévention des risques iatrogènes chez les personnes âgées

1.90 €
(Réf. NDA06CPA.02)

URCAM de Bourgogne

Résumé : La prise d'un médicament, même anodin en apparence, comporte un risque d'effet secondaire et/ou des contre-indications. Les affections iatrogènes médicamenteuses représentent 5 à 10% des motifs d'hospitalisation après 65 ans, et plus de 20% après 80 ans ! Les personnes de plus de 70 ans représentent 40% des cas où l'effet indésirable a entraîné ou a contribué au décès. Les médicaments le plus souvent en cause sont ceux à visée cardio-vasculaire, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les psychotropes. in N° 6 - 01-03/2005

 

PDF Article 4p : L'alimentation du sujet dément à domicile

2.45 €
(Réf. NDA06CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : L'alimentation est l'in des éléments clefs garantissant au sujet âgé une excellente santé. Mais s'alimenter lorsque l'on vieillit peut devenir difficile, pour plusieurs raisons. in N° 6 - 01-03/2005

 

PDF Article 2p : L'épilepsie du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA05CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : L'épilepsie a une fréquence élevée chez le sujet âgé, contrairement à l'idée reçue selon laquelle elle devient plus rare avec l'âge. C'est donc une pathologie fréquente, souvent sous-estimée. Nombreuses sont notamment les crises sans convulsions qui passent inaperçues. in N° 5 - 10-12/2004

 

PDF Article 3p : Le sommeil de la personne âgée

1.90 €
(Réf. NDA04CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Le sommeil est l'une des nombreuses fonctions cycliques de l'organisme (comme par exemple le cycle menstruel, ou la sécrétion de certaines hormones). C'est une fonction nerveuse qui subit les effets du vieillissement. Les vieillards présentent des anomalies plus fréquentes du sommeil que les sujets jeunes, chez qui d'ailleurs elles seraient, si elles étaient présentes, considérées comme pathologiques. in N° 4 - 07-09/2004

 

PDF Article 2p : Plaies et bosses du sujet âgé

1.90 €
(Réf. NDA03CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé :
Le risque de chute chez une personne âgée est, comme chacun sait, très important. Mais, une fois que la chute s'est produite, il convient de savoir quel type de plaie et d'hématome il faudra soigner, et savoir mesurer leur importance. Tel est l'objet de cet article. in N° 3 - 04-06/2004

 

PDF Article 2p : Incontinence urinaire et fécale

1.90 €
(Réf. NDA03CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : L'incontinence urinaire toucherait jusqu'à 30% des sujets âgés vivant à domicile et 70% de ceux vivant en institution. L'incontinence urinaire augmente avec l'âge. Avant d'aborder le versant pathologique, il est utile de rappeler succintement les mécanismes de la continence. in N° 3 - 04-06/2004

 

PDF Article 2p : L'ostéoporose

1.90 €
(Réf. NDA01CPA.03)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : L'ostéoporose est définie comme une déminéralisation du squelette responsable de fractures suite à des traumatismes minimes. C'est un grave problème de santé publique. in N° 1 - 10-12/2003

 

PDF Article 2p : Le vieillissement des cinq sens

1.90 €
(Réf. NDA01CPA.02)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Les cinq sens, toucher, odorat, goût, vision et audition sont indispensables à l'homme pour appréhender son environnement et s'en protéger. Ils interviennent de façon majeure dans la vie relationnelle. Le vieillissement normal (hors maladies) altère ces cinq fonctions à des degrés divers, favorisant le repli sur elle-même de la personnje vieilissante. Il importe d'en avoir conscience, car de petits moyens suffisent souvent à compenser les pertes sensorielles.  in N° 1 - 10-12/2003

 

PDF Article 2p : Le concept de vieillissement

1.90 €
(Réf. NDA01CPA.01)

Par Dr Jean-Pierre MARTIN, gériatre.

Résumé : Le vieillissement, ou sénescence, englobe l'ensemble des modifications de l'organisme apparaissant avec le temps. C'est un processus qui débute tôt dans la vie, entre 20 et 30 ans chez l'homme. in N° 1 - 10-12/2003

Votre panier
 
ARTICLES EN PDF
Activités
Animations