Recherche 
 

Dossier PDF 9p : L’accompagnement des troubles psychiques

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP35.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°35

Résumé : 
En septembre dernier, « le collectif des 39 » a lancé un appel contre l’utilisation (abusive) de la contention. Ces psychiatres évoquent d’ailleurs « des pratiques d’un autre temps ». Si la loi encadre le recours aux attaches et autres sangles, qui sont soumis à une prescription médicale, dans la pratique, certains osent briser la loi du silence dénonçant une systématisation, qui se banalise. Au-delà des questions éthiques, les spécialistes sont unanimes pour révéler l’inefficacité des contentions.
Au quotidien, les troubles psychiques et du comportement restent évidemment difficiles à accompagner. Mais face à leur imprévisibilité, des pistes sont ouvertes par des professionnels. La première passe déjà par une mise à mal des a priori. Inévitablement, la réussite de la prise en charge est liée à une formation et une sensibilisation en amont des soignants. Les conditions sine qua non à un accompagnement respectueux des personnes handicapées ou âgées souffrant de troubles psychiques sont nombreuses : bien connaître ces troubles, savoir les identifier, observer les résidents, favoriser leur qualité de vie en ne leur imposant pas les gestes de la vie quotidienne mais en les écoutant, choisir le bon moment pour intervenir, miser sur une relation de confiance, privilégier la bientraitance, proposer des thérapies non médicamenteuses...
Il n’existe toutefois pas de recette miracle. Les auteurs de votre revue, toujours plus nombreux, ont cependant accepté de parler de leurs expériences et révèlent leurs astuces pour que la personne accompagnée se sente le mieux possible tout en la respectant au quotidien.

 

Dossier PDF 9p : Les spécificités de l’AMP à domicile

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP34.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°34

Résumé : 
Jusqu’à l’arrêté du 11 avril 2006, l’AMP intervenait essentiellement en institution et, encore aujourd’hui, la grande majorité des professionnels privilégie les structures. Est-ce un choix assumé ou au contraire subi du fait du peu d’offres et de financement ou des craintes dues à l’isolement de l’intervention à domicile ?
L’idée n’est pas d’opposer le domicile à l’institution. Si le métier et la formation sont identiques, le cadre change évidemment les interventions. Le domicile peut être intimidant. Il demande de l’adaptation, du tâtonnement et surtout de ne prendre en compte pas uniquement la personne accompagnée, mais l’aidant, qui peut être présent, voire omniprésent. C’est aussi la richesse de la profession, qui offre l’opportunité d’accompagner des enfants, des adultes, des personnes âgées en structure ou à domicile ; autant de possibilités qui doivent permettre à chaque professionnel de trouver sa place.
La solitude peut être crainte par certains alors que d’autres mettent en avant l’autonomie offerte par le domicile. C’est avant tout une question de caractère et de tempérament. Mais qu’on ne s’y trompe pas, le travail d’équipe est essentiel aussi à domicile, comme en institution, même s’il prend une autre forme. Et pour cause, infirmier, aide-soignant, médecin se croisent. Il s’agit alors de trouver un langage commun et des outils lisibles pour faire passer des messages importants dès qu’un changement est observé par l’AMP. Les chefs de service et prestataires doivent donc être particulièrement vigilants afin de donner les moyens aux professionnels d’évaluer la pertinence de leur action et le respect du projet personnalisé.

 

Dossier PDF 9p : L’usure professionnelle : comment y faire face ?

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP33.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°33

Résumé : 
Au cœur de l’actualité, la grève à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris sous fond de réforme des 35 heures est le signe d’une fatigue générale, d’un épuisement profond et d’une organisation qui est à bout de souffle. Courir pendant son service, ne pas prendre le temps avec les résidents ou les patients, venir travailler même en étant malade, être rappelé pendant ses jours de congé... Hôpitaux, structures, foyers : même combat. Si certains parlent toujours de métier-passion ou de vocation, c’est avant tout un travail, qui nécessite éthique, empathie et évidemment une bonne santé psychologique pour vous professionnels sous peine d’être atteints, touchés à terme par une usure professionnelle.
Aujourd’hui, personne ne peut dire « ça ne m’arrivera jamais ». Car, sans parler de burn-out diagnostiqué, qui n’a pas déjà ressenti de la lassitude, de la fatigue, de l’énervement ?
Sur son lieu de travail, l’AMP, comme les autres professionnels, ne doit pas rester seul avec sa souffrance quand il commence à ressentir de la tristesse, des angoisses ou une fatigue chronique.
En cas de difficulté, c’est l’équipe, qui doit apporter une solution et prendre le relais. Les dirigeants de structure doivent s’interroger pour prévenir les dangers de l’épuisement professionnel.
Des garde-fous peuvent être utiles :
▪ La formation pour prendre du recul, s’interroger et avoir des solutions alternatives d’accompagnement. En connaissant mieux une pathologie, en sachant comment gérer une situation compliquée (troubles du comportement, violence...), le professionnel ne se mettra pas en échec et ainsi ne renverra pas une mauvaise image de lui ;
▪ les projets nouveaux, un moteur par le biais de sorties ou d’intervenants extérieurs, qui apportent un souffle nouveau ;
▪ le changement de structure...
Mais ces accompagnements au niveau professionnel ne sont pas les seuls. Pour éviter que le travail ne devienne un enfer, une vie personnelle riche et équilibrée permet de prendre de la distance.

 

Dossier PDF 9p : Séjourner en vacances avec des résidents

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP32.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°32

Résumé : 
Briser le rythme de l’institution, rompre avec le quotidien, s’ouvrir vers l’extérieur, découvrir de nouveaux lieux, maintenir le lien social, se créer des nouveaux souvenirs... les objectifs des transferts avec les résidents sont nombreux. Les vacances permettent également de créer de nouvelles relations entre les personnes âgées ou handicapées que vous accompagnez et vous, professionnels. En vivant pendant quelques jours, 24 heures sur 24 ensemble et en partageant une certaine proximité, une meilleure connaissance facilite la naissance d’une certaine complicité et peut dans certains cas dissiper les malentendus passés.
Si sur le papier, les séjours en vacances ne présentent que des avantages, dans la pratique leur organisation demande un vrai investissement et une grande motivation des équipes. Le principal obstacle reste la législation avec la planification des horaires de journée et de nuit, « qui se veut fictif », selon les propres aveux des professionnels, car évidemment « impossible à respecter en séjour ».
Mais de plus en plus, les impératifs économiques des établissements n’ayant pas de ligne budgétaire pour assumer le coût des séjours viennent compliquer la tâche des équipes, qui souhaitent malgré tout continuer à organiser ces sorties, indispensables au bien-être des résidents, que ce soit en court séjour sur 3 ou 4 jours ou lors d’une voire deux semaines pour les plus chanceux.
Des aides financières et des outils organisationnels existent. Ils doivent vous permettre de vous faciliter la tâche lors de la préparation des séjours ou vous donner des idées. En tout état de cause, le projet « vacances » doit avant tout être partagé entre collègues et avec les résidents, car il va permettre une mobilisation de tous. Une fois le transfert terminé et de retour dans la structure, il est aussi utile de préparer une évaluation et d’associer tout le monde pour bien conclure le périple et écouter l’avis de tous.

 

Dossier PDF 10p : Le casse-tête de l’accompagnement des résidents vieillissants

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP31.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°31

Résumé : 
Si l’allongement de la durée de vie est présenté comme une bonne nouvelle, comme un cadeau gagné par les pays occidentaux, ses conséquences sont totalement omises. Face à cette réalité, l’accompagnement des publics vieillissants dépendants est confronté à des difficultés.
Quelle orientation pour les personnes handicapées vieillissantes compte tenu du manque de structures adaptées ? Comment faire coexister en Ehpad des nonagénaires épuisés extrêmement dépendants avec des jeunes sexagénaires, qui ont vécu en institution et ont encore de l’énergie ? Cette mixité de population doit et devra être de plus en plus prise en compte par une individualisation de l’accompagnement, mais en termes d’organisation, cela s’avère très difficile dans ces structures, où le nombre d’agents n’est malheureusement pas extensible.
Si le débat sur la fin de vie est au centre des préoccupations comme le montrent les cas médiatiques comme celui de Vincent Lambert, il est inexistant quand il s’agit du 4e âge ou de personnes handicapées. La société française procéderait-elle à une hiérarchisation des droits et de l’empathie ? D’ailleurs, le retard dans l’application de la loi de 2005 sur l’égalité des droits et des chances le prouve bien, les personnes âgées et handicapées n’intéressent pas ou peu.
Les professionnels doivent donc faire avec les moyens du bord pour faire au mieux avec les spécificités de chaque résident pour proposer un accompagnement de qualité au quotidien. La société française en général et les pouvoirs publics en particulier doivent prendre conscience de l’urgence à agir pour que chacun, qu’il soit devenu dépendant du fait de son grand âge ou du fait de son handicap, puisse finir ses jours en toute quiétude.

 

Dossier PDF 9p : L’hygiène bucco-dentaire des personnes âgées et handicapées

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP30.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°30

Résumé : 
« Les mains, la bouche et les dents ! » Quels enfants n’ont pas grandi au rythme de cette petite phrase répétée plusieurs fois par jour par les parents ? L’hygiène bucco-dentaire fait partie des fondamentaux de l’éducation et, pourtant, quand la dépendance s’installe, elle semble tout à coup s’effacer. Trop difficile, trop long, expliquent les soignants qui préfèrent, tous les interlocuteurs de ce dossier l’ont confirmé, réaliser un change complet plutôt qu’un soin de bouche. Pourtant, les risques sur la santé d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire sont effrayants. Et les solutions existent pour convaincre des résidents rétifs, des enfants autistes apeurés, que le brossage de dents, la visite chez le dentiste ne sont finalement qu’un moment à passer, parfois même pas si mauvais. L’éducation à l’hygiène bucco-dentaire joue un rôle actif dans la prévention de la perte d’autonomie. Il est important pour les personnes âgées et handicapées, leurs aidants et le personnel qui les accompagnent de savoir comment, par exemple, entretenir une prothèse et accorder l’hygiène quotidienne à une santé physique et psychosociale dégradée afin de pallier à la spirale morbide de la dénutrition. Bien manger est aussi un plaisir et doit le rester. Cela permet de favoriser le maintien du lien social, la préservation de la mémoire et de l’autonomie. Au fil des pages de ce dossier, vous découvrirez ces solutions. L’exemple d’un Ehpad qui se mobilise pour assurer une meilleure santé bucco-dentaire à ses résidents ; Conceptys, qui nettoie, la nuit, les prothèses ; les formations assurées par la Sohdev ou l’Union française de santé bucco-dentaire dont le secrétaire général livre quelques secrets ou encore une association, Incisiv qui amène les dentistes et leur cabinet au chevet des résidents.

 

Dossier PDF 9p : Être proche aidant aujourd’hui

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP29.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°29

Résumé : 
Pour ce dernier numéro de l’année, votre revue professionnelle Doc’AMP s’est associée à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), à l’occasion de la 3e édition de ses Rencontres scientifiques organisées les 5 et 6 novembre, pour vous proposer un grand dossier sur les aidants et la place des professionnels. En effet, en France, 8,3 millions de personnes aident régulièrement un de leurs proches (conjoint, parent, enfant...) en situation de handicap ou de perte d’autonomie à son domicile. Cette aide est indispensable pour que la personne puisse continuer à vivre chez elle. Elle est tout aussi importante lorsqu’il s’agit de soutenir une personne accueillie en établissement. Les parents d’enfants en situation de handicap veillent par exemple en permanence à l’articulation entre le projet de l’enfant en établissement et les prises en soins réalisées à l’extérieur. Cette aide est source de satisfaction pour les aidants, mais elle n’est pas sans conséquence sur leur santé, leur vie professionnelle ou sociale. Quels droits, quel statut faut-il accorder aux proches aidants ? Quel accompagnement faut-il leur proposer ? Ces questions, en tant que professionnel, vous vous les êtes posées au moins une fois lors de l’accompagnement d’une personne handicapée ou âgée. Et elles ne sont pas sans conséquence sur vos pratiques. Pour y répondre, nous avons interrogé plusieurs intervenants de ces 3es Rencontres scientifiques de la CNSA et d’autres auteurs comme Damien Lecocq ou Pascal Velasco.

 

Dossier PDF 9p : La place de l’AMP en gérontologie

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP28.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°28

Résumé : 
La création des Ehpad a ouvert le secteur de la gérontologie au métier d’aide médico-psychologique. Malgré un nombre croissant d’AMP dans des établissements ou des services à domicile, il peut encore paraître difficile de définir leur place et leur rôle auprès des personnes âgées et dans l’équipe au côté des aides-soignantes. Preuve que les questions sont nombreuses à ce sujet, en avril dernier, Askoria-site de Rennes avait organisé un colloque sur la place de l’AMP en gérontologie. Au cours de cette journée, à laquelle Doc’AMP était partenaire, des experts sont intervenus pour repérer les spécificités du métier d’AMP, définir la place et le rôle des aides médico-psychologiques dans une équipe pluri-professionnelle et déterminer l’accompagnement au cœur du métier. Des témoignages, dont nous avions fait le relais dans le numéro suivant (lire Doc’AMP 26). Toutefois, ces deux pages dans la rubrique « pratique professionnelle » étant insuffisantes pour répondre à l’ensemble de vos attentes. Nous avons donc décidé avec l’équipe de rédaction (journalistes et auteurs) de réaliser un dossier complet sur cette thématique, en lien avec plusieurs formateurs et experts du sujet. Car, c’est un fait, aujourd’hui : vos compétences et votre faculté d’adaptation aux multiples situations de terrain plaisent aux décideurs évoluant auprès des personnes âgées. Bonne lecture.

 

Dossier PDF 9p : Zoom sur la formation continue

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP27.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°27

Résumé : 
Se former tout au long de sa carrière, c’est désormais vivement recommandé. En effet, la formation professionnelle continue est un droit. Elle vous permet, une fois entré dans la vie active, de continuer à vous former pour acquérir de nouvelles compétences, de nouvelles techniques, et ainsi envisager une promotion sociale ou un changement de métier.
Mise en place dans sa forme actuelle au début des années 70, la formation est aujourd’hui un droit inscrit dans la loi du 4 mai 2004, et renforcée par la nouvelle loi du 24 novembre 2009. Vous pouvez en bénéficier quels que soient votre statut professionnel, votre situation personnelle et votre profil : demandeur d’emploi ou salarié, jeune ou adulte, diplômé ou sans qualification.
D’après une enquête sur la formation professionnelle en 2009 réalisée par l’organisme de formation Cegos, 93 % des salariés se forment avant tout pour évoluer professionnellement. En plus de permettre un développement des compétences, la formation continue peut être l’occasion d’obtenir un diplôme ouvrant les portes à une qualification plus élevée et des perspectives de promotion et une meilleure reconnaissance professionnelle.
En 2007, la durée moyenne d’une formation professionnelle continue était de 69 heures (chiffres Dares). Mais, de la demi-journée de formation au cursus en un an (1 200 heures), toutes les possibilités sont envisageables, à temps plein ou à temps partiel, en journée, le soir, le week-end ou pendant ses congés.
Dans ce dossier du Doc’AMP 27, nos experts, professionnels et acteurs de terrain, ont accepté de vous livrer des pistes pour justement comprendre la formation continue et ses apports professionnels.

 

Dossier PDF 9p : Quelle place pour les nouvelles technologies dans le domaine de la gérontologie ?

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP26.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°26

Résumé : 
Au premier salon de la Silver économie qui s’est tenu en décembre 2013 à paris, les visiteurs ont pu observer le mariage de deux tendances. D’abord, un constat fait depuis longtemps : malgré des disparités de revenus réelles, le pouvoir d’achat chez les seniors reste plus important que chez les actifs et intéresse les industriels. Quant à l’autre tendance, c’est l’émergence rapide des nouvelles technologies dans la société. Ce sont elles qui ont dominé le salon. Robots majordome ou robot aspirateur, ordinateur adapté, solutions de domotique. Toutes ces gérontechnologies sauront-elles compenser la perte d’autonomie ? Doc’AMP a donc voulu enquêter. Qu’est-ce que la Silver économie ? Les aînés peuvent-ils déjà bénéficier de solutions accessibles et qui leur apportent un mieux-être ? C’est encore rare mais certains établissements ont fait le pari des nouvelles technologies comme vous le découvrirez dans le reportage à Jassans-Riottier, non loin de Lyon. Les robots vont-ils entrer dans les maisons de retraite ou au domicile ? Pour convaincre les professionnels comme les particuliers de l’intérêt de ces innovations, il y a la Maison domotique d’application pédagogique, visitez-la dans ce dossier. Imaginez-vous avec dans les bras de Paro que nous vous présentons. Enfin, pour faire le point sur ce futur qui semble à nos portes, nous avons interrogé un expert, Michaël Carré, fondateur d’une entreprise indépendante qui évalue ces solutions robotiques, domotiques ou des nouvelles technologies.

 

Dossier PDF 9p : Prévenir la dénutrition : un enjeu pour les professionnels

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP25.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°25

Résumé : 
La nutrition est un déterminant majeur sur lequel il est possible d’agir. Car si le vieillissement n’est pas une pathologie, il impacte directement une diminution du goût, de l’odorat et donc du plaisir de manger. Face à cette réalité, toute modification du poids est à prendre en considération. C’est un signe qui doit alerter les aidants familiaux et les professionnels. Et pour cause, que ce soit à domicile ou en institution, la dénutrition est devenue une réalité. Pour éviter qu’une fragilité ne s’installe, les professionnels recommandent de peser une fois par mois les personnes âgées pour contrôler leur poids. L’objectif est d’éviter les pertes de masses maigres car leur diminution constitue un risque d’aggravation des pathologies et ainsi de perte d’autonomie pour les sujets âgés. Dans le cas où une perte chronique de poids est observée, rien n’est jamais irréversible. Il est possible d’agir pour que la personne retrouve l’appétit. De quelles façons ? En laissant du temps, en proposant des menus variés, en ajoutant des condiments, en assurant un environnement affectif stable avec une relation de qualité entre l’aidé et l’aidant... et surtout en ne contraignant jamais. Voilà quelques pistes pour les professionnels et les familles. Reste qu’à l’heure où la prévention de la dénutrition apparaît comme une priorité, les aides-soignants, les auxiliaires de vie ou encore les aides médico-psychologiques ont un rôle essentiel à jouer pour détecter puis informer les professionnels de santé concernés.

 

Dossier PDF 9p : Gérer les conflits au quotidien

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP24.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°24

Résumé : 
Au cours de votre carrière professionnelle, vous avez toutes et tous été concernés par au moins une situation de conflit hebdomadaire, pour ne pas dire quotidienne.
Cette réflexion s’observe autant au sein des établissements dans lesquels vous évoluez que dans le quotidien direct ou indirect : une bousculade dans la rue, des propos déplacés dans votre véhicule, une dispute avec des proches…
Comme dans la société, ces situations, pour une partie anodine, peuvent prendre des proportions beaucoup plus graves et entraîner de la violence de la part des résidents ou de vous professionnels. Chaque conflit est différent et la manière de l’aborder diffère selon la personnalité et la formation de chacun… L’actualité récente l’a d’ailleurs confirmé.
Dans les pages qui suivent vous trouverez le témoignage de Christelle Paillet, AMP, qui parle de son ressenti… Pour éviter ces situations de conflit, des solutions existent, comme la formation…

 

Dossier PDF 9p : Accompagner les adultes handicapés en deuil

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP23.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°23

Résumé : 
Françoise Mohaër, psychosociologue, formatrice à Askoria à Rennes est catégorique sur le sujet : « Contrairement aux idées reçues, les personnes déficientes intellectuelles peuvent prendre conscience de la notion de mort. Elles peuvent éprouver la souffrance de la perte et de l’absence quand des êtres qui leur sont chers décèdent. Par voie de conséquence, elles vivent le deuil comme tout un chacun. Mais pour vivre ce deuil encore faut-il qu’elles sachent qu’une personne de leur entourage est morte. Dire ou ne pas dire, un vrai dilemme pour les proches et une dure réalité pour les professionnels. »
Par ses propos, la professionnelle -qui anime un groupe de travail avec Laurence Hardy, sociologue, dont l’objectif est d’éditer un livret pour les professionnels qui travaillent auprès d’adultes handicapés montre bel et bien que les adultes handicapés ont besoin d’un accompagnement particulier en cas de deuil d’un proche.
En Belgique, des établissements ont prévu dans leur enceinte des lieux de recueillement où les personnes peuvent se retrouver par les pensées.
Tout ceci passe évidemment, pour vous professionnels, par une autre approche sur la fin de vie et évidemment par des formations…

 

Dossier PDF 9p : Le stagiaire : son rôle, son accompagnement et ses devoirs

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP22.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°22

Résumé : 
Au cours de votre cursus de formation, vous avez dû ou vous devrez réaliser un ou plusieurs stages en structure.

Ce temps de découverte du métier, de son environnement, des pathologies, d’acquisition des techniques… ne doit pas être pris à la légère aussi bien par les organismes de formation, les formateurs, les étudiants que par les structures accueillantes et leurs tuteurs. L’accueil et le déroulement du stage doivent être préparés en amont afin qu’il y ait un vrai échange d’idées et une transmission de savoirs sur les pratiques de chacun.

D’ailleurs, le stage n’est pas un métier ; le stagiaire, un professionnel même s’il a des droits et des devoirs. Le stagiaire, AMP ou autre, ne doit pas être pris pour se substituer à d’autres salariés ou les remplacer. Il est là pour apprendre et devenir le bon professionnel qui saura agir dans chacune des situations auxquelles il sera confronté au cours de sa carrière.

De ce stage résulteront des envies, des perspectives pour évoluer auprès de tel ou tel public. Mais aussi et surtout des techniques que chacun d’entre vous développera et ajustera, en fonction de la structure et de l’âge des personnes, ainsi que de votre évolution professionnelle.

 

Dossier PDF 9p : Comment mieux appréhender la toilette ?

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP21.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°21

Résumé : 
Dans votre pratique de tous les jours, vous êtes concerné par ce temps nécessaire de la vie quotidienne, important pour la bonne santé de vos résidents. Cet accompagnement induit une relation de proximité et d’intimité avec la personne dépendante, qui n’est pas évidente à aborder et à apprécier selon les situations. Pour Christelle Paillet, une AMP qui témoigne dans ce dossier, « c’est un acte professionnel qui consiste à écouter, observer, analyser les besoins, les demandes et les désirs de la personne aidée (…). »

Julien Fennenberger, directeur adjoint dans un FAM, va plus loin dans cette réflexion. « La toilette est une tâche particulière dont l’action se centre dans l’espace-temps le plus intime de l’usager. “Espace intime” car il s’agit de la chambre et des sanitaires du résident et “temps intime” car il s’agit d’un moment où la personne est la plus “exposée”. » Cette relation forte entre le soignant et le soigné n’est pas à négliger.

Évidemment, des techniques existent. « Mais n’hésitez pas à les adapter pour répondre aux volontés et aux particularités physiques de la personne accompagnée », affirment Olivier Marousé, ergothérapeute, et Michèle Betti, assistante de soin en gérontologie.

 

Dossier PDF 9p : Sexualité : au-delà des tabous

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP20.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°20

Résumé : 
Le président du Conseil général socialiste de l’Essonne, Jérôme Guedj avait lancé un pavé dans la mare il y a quelques semaines en se positionnant clairement en faveur de l’assistance sexuelle aux personnes handicapées dans le cadre d’un schéma départemental sur le handicap. Quelques jours après, face aux foudres de plusieurs élus de la majorité présidentielle, le terme « assistant sexuel » est supprimé de cette politique d’accompagnement.

Cette initiative montre qu’aborder la sexualité au sein d’une institution ou en formation, est encore un sujet plus que tabou. Pascal Velasco, formateur et éducateur spécialisé, est le premier à le confirmer. Comme l’un de nos auteurs, Damien Lecocq, qui a contacté une vingtaine d’Ehpad, pour réaliser une étude de cas !

Pourtant, évoquer cette thématique avec vos résidents peut se faire de manière très ludique, dans le cadre d’ateliers et d’échanges réguliers, à l’image de ce qui se fait à la Pommeraie, en Belgique, à deux pas de la frontière française ou dans certaines structures hexagonales comme c’est le cas dans un hôpital de jour en région parisienne. Surtout, souligne, avec beaucoup de justesse Julien Bancilhon, psychologue, « il est important de ne pas réduire le concept de sexualité aux actes sexuels. La sexualité, c’est aussi le genre, la séduction, les rapports entre générations ».

 

Dossier PDF 9p : Les liens entre l’équipe soignante et la famille

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP19.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°19

Résumé : 
Dans votre structure, votre centre, les liens vers la famille sont aussi importants que ceux entre l’équipe de soignants. Au quotidien, vous êtes confrontés à ces relations, à ce rôle « tampon » ou plutôt à cette position de « caméléon », dont le dit si bien Yves Barrios, AMP en passe de devenir éducateur spécialisé.

« On ne peut pas bien accompagner un résident, sans associer sa famille. Il est inconcevable de la laisser en dehors des décisions et du quotidien », prévient Brigitte Fontaine, directrice de l’Ehpad d’Hygie, qui accueille des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles associés, à Cuvry, en Moselle. Et d’ajouter : « Le personnel doit être le représentant du malade face à des familles particulièrement en souffrance ».

Ces relations, vous les construisez au quotidien par divers moyens de communication : oraux, visuels, écrits. Ces outils sont importants et varient selon les structures où vous évoluez ; comme vos missions du reste. Il n’y a pas de technique miracle. « Simplement apprendre à communiquer au plus juste selon les situations », juge Yves Barrios.

 

Dossier PDF 9p : La douleur chez la personne handicapée

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP18.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°18

Résumé : 
Le docteur Bismuth, médecin algologue, à Lyon, le dit haut et fort : « Les handicapés ont été les grands oubliés du dernier plan douleur de 2010 ». Et d’enchaîner sur ces mots lourds de conséquence : « Durant des années, beaucoup pensaient que les patients psychotiques étaient insensibles à la douleur car on avait l’exemple des automutilations. »
Face à ces a priori qui n’ont plus lieu d’être et certainement à un manque de moyen ou de formation, vous, AMP et vos autres collègues, vous êtes souvent démunis face à une personne qui ne parle pas et qui souffre de maux en silence.
Dans votre pratique au quotidien, vous êtes vigilant sur l’expression de la douleur répondant aux mots du docteur Bismuth : « Si le patient n’a aucune expression visuelle du visage, aucun cri, cela ne veut pas dire qu’il ne souffre pas. »

 

Dossier PDF 9p : Vivre en collectivité : intérêts et difficultés

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP17.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°17

Résumé : 
L’entrée en institution n’est pas une sinécure pour les personnes âgées ou handicapées. Elles doivent s’adapter à un nouvel environnement, à un nouveau « chez soi » et surtout à un autre rythme de vie. L’institution est le plus souvent vécue comme un déracinement. C’est pourquoi, la dernière partie du parcours de vie doit être préparée avec la plus grande attention.

 

Dossier PDF 3p : les vacances partout, pour tous

1.90 €
Disponible
(Réf. NDAMP16.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°16

Résumé : 
Sylvain Trémois est un passionné. Animateur de formation, formateur, directeur de centre de vacances, il coordonne désormais des séjours d’intégration pour enfants et adolescents handicapés à l’UFVC. L’objectif : permettre aux enfants porteurs de handicap physique, sensoriel, psychique ou mental, de participer à des « colos » dites « classiques ». Aujourd’hui, de plus en plus d’AMP trouvent leur place au sein de l’équipe encadrant ces séjours.

 

Dossier PDF 5p : Penser le vieillissement des personnes handicapées

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP15.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°15

Résumé : 
L’espérance de vie ne cesse de s’allonger dans notre société. Les personnes handicapées connaissent, elles aussi, cet allongement de leur espérance de vie. Pour que cette évolution soit véritablement une bonne nouvelle, il est nécessaire de prévenir les risques liés à l’avancée en âge marqués par des ruptures : rupture sociale, rupture affective, rupture dans l’hébergement. Retrouvez un état des lieux et des pistes de réflexion.

 

Dossier PDF 3p : Quand handicap rime avec cap'

1.90 €
Disponible
(Réf. NDAMP13.DC)

Article paru dans Doc'AMP n°13,
Par Damien Lecocq,
Responsable d'unité dans un foyer médicalisé (Apajh, 95)

Résumé :

Aujourd'hui, il est - presque toujours - possible de trouver une activité physique compatible avec les différents types de handicap qui existent. L'évolution des technologies et des équipements adaptés (prothèses, fauteuils...) de plus en plus souples, légers et résistants, l'engagement des associaitions, la volonté de fer des sportifs quels que soient leurs handicaps sont des facteurs déterminants. Eh oui, une personne handicapée peut devenir une athlète à part entière!

 

Dossier PDF 3p: Zoom sur... la déficience visuelle

1.90 €
Disponible
(Réf. NDAMP12.DC)

Article paru dans Doc'AMP n°12,
Par Damien Lecocq,
Responsable d'unité dans un foyer médicalisé (Apajh, 95)

Résumé :

La déficience visuelle se situe au second plan en termes de handicap physique, après la déficience motrice. Près de 284 millions de personnes dans le monde présentent une forme de malvoyance : 39 millions d'entre elles sont aveugles et 245 millions présentent une baisse de l'acuité visuelle. En France, on estime aujourd'hui que la déficience visuelle touche près de 2 millions de personnes dont 50 000 aveugles. Quelles sont les particularités inhérentes à cette déficience ? Quelles sont les prises en charge envisageables ?

 

Dossier PDF 3p: Travailler en unité gérontopsychiatrique

1.90 €
Disponible
(Réf. NDAMP11.DC)

Paru dans Doc'AMP n°11
Par Clémence Michel
Journaliste

Résumé :

Marie-Laure est AMP; Régina, aide-soignante. Toutes deux ainsi qu'Irèn et Michel (2 AMP) accompagnent au quotidien des personnes âgées atteintes de troubles psychotiques au sein d'une unité gérontopsychiatrique. Elles témoignent ici de leur profession, avec passion mais aissi clairvoyance.

 

PDF Dossier 5p: Les temps clés du quotidien en mots et en images...

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP10.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°10 

Ce  dossier comprend l'article : 
- Quand les élèves AMP mettent en mots et en images les temps du quotidien
-Les temps du quotidien, vus par des élèves AMP

Réalisé en collaboration avec Monique Bochirol, responsable de la formation AMP et les stagiares AMP de l'IFTS d'Echirolles (38)  

 

PDF Dossier 5p : Communiquer par l'image avec des enfants autistes

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP09.DC)

 Dossier paru dans Doc'AMP n°9.

Ce dossier comprend l'article :
- Communiquer par les images avec des enfants autistes

Par Dr Thérèse Garnier, Pédopsychiatre.

 

 

PDF Dossier 11p : Les nouvelles technologies au service de l'AMP

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP8.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°8.

Ce dossier comprend les articles :
- Echanger et apprendre sur une plateforme de formation
- Les ressources documentaires
- Les diférents outils de veille sur Internet
- Le numérique : des opportunités pour tous 


Ainsi que les fiches pratiques suivantes :
- Créer un blog 

- Créer un compte Netvibes

Par le centre de formation ADEA de Bourg-en-Bresse.

 

PDF Dossier 13p : Pourquoi j'ai choisi de devenir AMP

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP7.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°7.

Ce dossier comprend les articles :
- Préparer mon avenir professionnel
- Encore stagiaire... et déjà professionnel
- Fière d'être AMP !
- AMP : un métier, une vocation


Ainsi que les fiches pratiques suivantes :
- Se former et évoluer tout au long de sa carrière 

- Documentation de référence : AMP et secteur médico-social

Par Alexandra Marquet et Clémence Michel, journalistes.

 

PDF Dossier 7p : La langue des signes

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP5.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°5.

Ce dossier comprend l'article :
- Accompagner les jeunes sourds vers le monde des "entendants"

Ainsi que les fiches pratiques suivantes :
- L'art du langage visuel
- Se former à la langue des signes française
- Bibliographie thématique : La surdité

Par Clémence Michel, journaliste.

 

PDF Dossier 7p : Snoezelen, en théorie et en pratique

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP4.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°4.

Ce dossier comprend l'article :
- Snoezelen ou l'expérience multisensorielle

Ainsi que les fiches pratiques suivantes :
- Snoezelen, un espace de détente et de communications sensorielles pour exister…

- Le brevet d’accompagnateur à l’approche Snoezelen (BAAS)
- Bibliographie thématique: Entrez dans l'univers Snoezelen

Par Clémence Michel, journaliste.

 

PDF Dossier 7p : L'autisme en france

3.05 €
Disponible
(Réf. NDAMP3.DC)

Dossier paru dans Doc'AMP n°3.

Ce dossier comprend l'article :
- Travailler avec des autistes adultes : un accompagnement à la vie

Ainsi que les fiches pratiques suivantes :
- La prise en charge de l'autisme en France
- Les étapes clés dans la connaissance de l'autisme
- Bibliographie thématique

Par Clémence Michel, journaliste.

Votre panier