Recherche 
 

Fiche PDF 2p : La démarche pédagogique Éval’zheimer© : vers un accompagnement du changement

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F6)

Fiche pratique Formation

Résumé : 
Le secteur de la formation dans le domaine de la gérontologie en France est aujourd’hui bien développé. Il reste cependant, d’un point de vue pédagogique, l’héritier d’un modèle scolaire et éducatif dans lequel les enseignements tendent à reproduire l’organisation et la division du travail hospitalier. La demande des professionnels concernant la maladie d’Alzheimer ou les maladies apparentées (MA) et les réponses apportées en matière de formation tendent parfois vers la recherche de recettes pour réduire les troubles du comportement ou communiquer plus facilement.

 

Fiche PDF 2p : Aménager un espace de jeu en Ehpad

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F5)

Fiche pratique Activité

Résumé : 
Le centre national de Formation aux métiers du jeu et du jouet (FM2J) s’est associé à l’Institut du bien vieillir Korian dans le cadre d’une recherche sur le jeu comme approche thérapeutique non médicamenteuse dans la maladie d’Alzheimer. Les résultats encourageants de cette étude feront l’objet de l’édition d’un guide pratique pour animer une séance de jeu. Nous vous livrons ici en avant-première la fiche n°2 sur l’aménagement d’un espace de jeu en Ehpad.

 

Fiche PDF 2p : La grille des capacités préservées

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F4)

Fiche pratique Technique

Résumé : 
Force est de constater que le profil résident a changé, ce qui induit une offre de soins qui doit s’adapter. Ainsi, 82 % des personnes vivant en institution présentent au moins un trouble neuropsychologique et 36 % souffrent de démences modérées, selon les travaux de l’IBV Korian. Aussi, les professionnels doivent acquérir des compétences nouvelles pour accompagner un résident, dont le profil de dépendance se dégrade, les atteintes cognitives se majorent, des troubles du comportement associés apparaissent plus fréquemment.

 

Fiche PDF 2p : Chariot d’urgence des troubles du comportement aigus

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne

Résumé : 
Jusqu’à 90 % des patients atteints de démence (maladie d’Alzheimer ou apparentée) peuvent présenter au moins un trouble psychologique ou comportemental à un moment de l’évolution de la maladie. Il est important de les repérer précocement, d’où le rôle central des soignants, qui échangent sur leurs expériences et nourrissent leurs analyses en équipe pluridisciplinaire. La thérapie comportementale de médiation peut être une solution adaptée, dans la prise en charge non médicamenteuse du résident.

 

Fiche PDF 2p : « Trouble émoi »

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F2)

Fiche pratique Accompagnement

Résumé : 
Un bouleversement, une confusion ou un désordre qui modifient le comportement de la personne ou sa manière de se comporter en société ou dans l’intimité... Les troubles du comportement peuvent être « jugés » bizarres, étranges ou incompréhensibles et, de ce fait, « influencent » la perception de la personne malade. Ils ont par ailleurs des répercutions sur tous les aspects de la vie et signalent le plus souvent une rupture par rapport au fonctionnement antérieur du malade, tout en étant fluctuants en intensité ou épisodiques.

 

Fiche PDF 2p : Soigner autrement

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ19.F1)

Fiche pratique Psychologie

Résumé : 
La prise en charge non médicamenteuse des personnes atteintes d’un trouble du comportement n’est pas (encore) une alternative aux traitements médicamenteux, mais elle vient renforcer et parfois permettre le travail de soin dans une approche singulière et bienveillante de la personne. Virginia Henderson a depuis longtemps étayé la nécessité de prendre en compte l’individu dans sa globalité et sa spécificité. L’éducation thérapeutique a également mis en lumière le bénéfice d’une thérapie mieux admise par les patients.

 

Fiche PDF 2p : Maladie d’Alzheimer et jeux de société

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F6)

Fiche pratique Activité

Résumé : 
Les activités ludiques sont un excellent moyen pour la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de troubles associés d’entrer en lien avec d’autres personnes. Memory, loto classique ou des odeurs, jeu de l’oie ou des petits chevaux, permettent de raviver les souvenirs, de stimuler les fonctions cognitives et de gérer l’anxiété. Ces activités suscitent souvent un vif intérêt chez les résidents et favorisent les interactions sociales tout en ne nécessitant que peu d’effort intellectuel.

 

Fiche PDF 2p : Atelier de gymnastique psychomotrice

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F5)

Fiche pratique Santé

Résumé : 
Suite à un appel à projets pour la création d’une plateforme de répit lancé par l’ARS d’Île-de-France en 2012, la rédaction de la réponse naturellement conduite par ma directrice comprenait un volet spécifique à l’approche de la psychomotricité. En 2014 est donc né l’atelier de « gymnastique psychomotrice », qui vise à soulager l’esprit et la fatigue en proposant aux personnes une approche corporelle un soir par semaine, facilitant ainsi l’accès de ce rendez-vous aux aidants qui travaillent.

 

Fiche PDF 2p : Le long chemin du Baluchon Alzheimer® en France

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F4)

Fiche pratique Accompagnement

Résumé : 
Le baluchonnage est un service innovant de répit et d’accompagnement aidant-aidé à domicile. Il est l’archétype du répit écologique, minimaliste, sur mesure : centré sur la personne et son environnement, permettant une flexibilité du système familial avec la moindre perturbation pour l’aidé. Aujourd’hui, la loi d’adaptation de la société au vieillissement pourrait envisager de lever les freins principaux à son essaimage, ce qui nous amène aujourd’hui à la croisée des chemins : un baluchonnage à la française est-il sur le point de naître ?

 

Fiche PDF 2p : Des aidants à aider

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F3)

Fiche pratique Psychologie

Résumé : 
Dans le cadre des personnes atteintes de maladie neuro-dégénérative, le plus souvent, l’aidant est un membre de la famille. Généralement, c’est le conjoint, c’est-à-dire une personne également vieillissante et avec des problèmes de santé dans 48 à 55 % des cas. Parfois (33 %), ce sont les enfants qui sont amenés à gérer leur proche. Ils assument, la plupart du temps, l’ensemble des activités de la vie quotidienne et assurent le suivi médical du malade, mais à quel prix ?

 

Fiche PDF 2p : Il était une fois la vieillesse

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F2)

Fiche pratique Sociologie

Résumé : 
« Avant, c’était mieux, les anciens avaient leur place... » Cette nostalgie d’un autre temps où les vieux avaient toute leur place ressurgit régulièrement. Mais a-t-il vraiment existé un « âge d’or » de l’intégration de la personne âgée dans nos sociétés ? Et pourquoi les représentations sociales d’une « vieillesse idéale d’un autre temps » perdurent-elles encore aujourd’hui ? Ne relèvent-elles pas d’un mythe ? Dans les faits, cet idéal est un révélateur de nos difficultés à maintenir l’inclusion sociale des personnes en grande vulnérabilité.

 

Fiche PDF 2p : Droit au répit : de nouvelles définitions

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ18.F1)

Fiche pratique Responsabilité

Résumé : 
Parce qu’aider une personne dépendante prend du temps et de l’énergie, la nécessité parfois se fait jour, pour l’aidant, de s’octroyer une pause, notamment pour contrer les effets néfastes de l’accompagnement. C’est alors que la complémentarité de l’intervention des établissements sociaux et médico-sociaux prend tout son sens, l’action sociale prenant le relais des familles, comme dans le Code du même nom. Les nombreuses associations d’aidants ont d’ailleurs depuis longtemps milité pour la reconnaissance d’un droit au répit.

 

Fiche PDF 2p : La balnéothérapie en Ehpad pour prendre soin des plus dépendants

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F6)

Fiche pratique Activités

Résumé : 
Procédé relativement nouveau, la balnéothérapie est un lieu spécifique dédié à la détente et à la relaxation, permettant aux résidents de jouir des bienfaits de l’eau sous toutes ses formes. Cet espace n’est pas aménagé pour profiter de soins techniques au sens sanitaire du terme, mais plutôt comme un temps privilégié d’accompagnement et de détente de la personne âgée, à un moment choisi par elle et dédié à elle seule.

 

Fiche PDF 2p : « Cacher ces vieux que je ne saurais voir »

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F5)

Fiche pratique Santé

Résumé : 
Si la philosophie permet d’interroger les grandes questions de la vie, elle a probablement quelque chose à nous dire de la vieillesse en général, mais aussi de celle de nos proches, de la nôtre et, par extension, de notre crainte de vieillir. Il  ne faut pas oublier que la vieillesse n’est pas une maladie mais est marquée à un moment donné par une perte d’autonomie et par l’apparition possible de multipathologies. C’est en cela que la vieillesse nous inquiète à l’heure où seul le jeunisme tient le haut de l’affiche.

 

Fiche PDF 2p : Le nouveau Plan Alzheimer à l’épreuve du terrain

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F4)

Fiche pratique Accompagnement

Résumé : 
Le Plan maladies neuro-dégénératives 2014-2019 est sorti. Après un rapide sondage auprès de quelques collègues soignants, il s’avère qu’il n’est pas encore vraiment connu chez les professionnels. Il a été présenté, certes mais il raconte quoi ? La première chose qui saute aux yeux, c’est sa dénomination. Le « Plan Alzheimer et maladies apparentées » se transforme en « Plan maladies neuro-dégénératives ». Concrètement, ça veut dire quoi ? Plus de malades, plus de moyens financiers ? Eh non !

 

Fiche PDF 2p : Animation : véritable discipline thérapeutique

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne

Résumé : 
Le profil des malades d’Alzheimer accueillis en Ehpad est variable. Toutefois, la dépendance, qu’elle soit physique, psychique et/ou sociale, se traduit toujours par une fragilité psychologique du sujet âgé. Restaurer la communication entre le résident et son entourage doit demeurer le principal objectif de l’animation. Véritable discipline thérapeutique, celle-ci s’attache à prendre en compte la personne et sa maladie sans jamais tomber dans un « harcèlement animatoire ». Maintenir cet équilibre n’est pas facile pour les professionnels, d’autant plus que les difficultés sont multiples.

 

Fiche PDF 2p : L’accompagnement psychologique du résident

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F2)

Fiche pratique Psychologie

Résumé : 
Le psychologue clinicien veille au bien-être et à l’épanouissement de la personne. En Ehpad, il organise son travail en définissant des priorités selon les possibilités institutionnelles. Dans la prise en soins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, il oriente son action autour du résident, sa famille et l’équipe soignante. Il tient compte des spécificités liées au vieillissement de la personne qui peuvent interagir sur son comportement : pertes éventuelles (statut social, conjoint...), vécu de la maladie et retentissements sur l’attitude et la communication.

 

Fiche PDF 2p : Stress chez les professionnels s’occupant de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ17.F1)

Fiche pratique Technique

Résumé : 
La gestion du stress, c’est une question de société et particulièrement au sein de nos professions dites « profession du relationnel ». On en parle entre collègues, en réunion d’équipe… Mais qu’est-ce que le stress ? Qu’est ce qui nous stresse au quotidien ? Comment reconnaître les signes ? Comment réagir ? Comment vivre avec ? Surtout dans l’accompagnement de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer.

 

Fiche PDF 2p : La maladie, risque de confusion avec l’identité

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F6)

Fiche pratique Accompagnement

Résumé : 
Les évolutions et pratiques de l’animation tendent ces dernières années vers des activités permettant de maintenir et favoriser le lien social. Mais qu’en est-il de la vie sociale lorsque le corps et surtout la tête ont du mal à suivre ?

 

Fiche PDF 2p : L’indemnisation expliquée

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F5)

Fiche pratique Responsabilité

Résumé : 
Après avoir étudié la procédure devant la Commission de conciliation et d’indemnisation (CCI) des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (lire Doc’Animation en gérontologie n°47, pages 29-30), il y a lieu de se pencher sur l’étape suivante, consistant en l’indemnisation des victimes.

 

Fiche PDF 2p : Le Sac d’Augustine, un outil sensoriel d’accompagnement

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F4)

Fiche pratique Outils

Résumé : 
Augustine est une vieille femme, âgée de 86 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé, qui n’a presque plus accès à la parole. Elle passe ainsi ses journées dans un fauteuil confortable auprès des autres résidents de l’unité de soins. Très souvent en fin de journée, elle s’agite, finit par hausser le ton et crie. Blandine est infirmière dans cette unité de long séjour. Grâce à son expérience, elle s’autorise à prendre le temps d’observer chaque résident qu’elle accompagne...

 

Fiche PDF 2p : La toilette du malade Alzheimer apathique

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne

Résumé : 
Dès le premier stade de la maladie, la personne peut devenir indifférente à ce qui se passe autour d’elle. L’entourage va rapidement remarquer que son proche souffre d’une perte de la prise d’initiative, d’intérêt pour les activités et les loisirs, de motivation ou encore un retrait social, un sentiment de manque d’énergie et un émoussement des émotions. L’aidant professionnel ou familial doit donc prendre en compte cet état apathique dans l’accompagnement, notamment lors de la toilette.

 

Fiche PDF 2p : L’atelier cuisine pour les personnes apathiques

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F2)

Fiche pratique Activité

Résumé : 
La prise en soin du patient doit être envisagée le plus tôt possible sachant que l’inactivité induite par l’apathie augmente les troubles cognitifs, lesquels favorisent précisément l’inactivité... Autrement dit, tant qu’elle n’est pas repérée, l’apathie s’aggrave de façon exponentielle. Au-delà du diagnostic, un accompagnement spécifique doit alors être proposé pour adapter les activités et ne pas mettre en échec les personnes apathiques.

 

Fiche PDF 2p : La lutte contre l’apathie des malades Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ16.F1)

Fiche pratique Technique

Résumé : 
Chacun d’entre nous a des humeurs changeantes. Toutefois, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté peuvent manifester de façon persistante une absence d’intérêt ou de préoccupation pour la vie émotionnelle, sociale, spirituelle, philosophique ou physique. Elles peuvent devenir déprimées ou repliées sur elles-mêmes et ne plus s’intéresser aux activités qu’elles appréciaient autrefois et encore moins se projeter dans de nouvelles. Tous les professionnels sont mobilisés pour tenter de redonner envie aux personnes apathiques.

 

Fiche PDF 2p : Expérience collaborative des ergothérapeutes d’Esa en Lorraine

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F6)

Fiche pratique Étude de cas

Résumé : 
En octobre 2011, nous avions évoqué une expérience de collaboration au sein d’équipes spécialisées Alzheimer (Esa) en Moselle. Trois ans plus tard, comment ce laboratoire (Lire Doc Alzheimer N°5) a-t-il évolué ?

 

Fiche PDF 2p : Une collaboration indispensable pour un relais efficace

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F5)

Fiche pratique Structure

Résumé : 
Améliorer la qualité de vie des malades et des aidants, changer le regard sur la maladie, aider mais aussi soigner plus et mieux notamment à domicile, tels sont les thèmes essentiels du troisième plan Alzheimer. Le maintien à domicile apparaît donc comme un axe d’accompagnement privilégié pour répondre aussi bien aux exigences des personnes qu’aux aspirations de notre société.

 

Fiche PDF 2p : Projet de vie individualisé et identité

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F4)

Fiche pratique Outils

Résumé : 
Le projet de vie individualisé s’intègre dans une démarche de qualité dans le cadre de l’accompagnement des personnes âgées accueillies en établissement. C’est un support qui s’articule pour son élaboration et sa mise en œuvre, autour de différents acteurs, incontournables.

 

Fiche PDF 2p : Le photomontage

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F3)

Fiche pratique Activité

Résumé : 
Travailler l’identité à partir de photos avec un public Alzheimer permet d’entretenir le lien social, l’estime de soi et la mémoire. À travers la sublimation, cette forme d’animation offre au patient la possibilité d’atteindre une certaine sécurité intérieure.

 

Fiche PDF 2p : Identité, personne âgée et maladie

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F2)

Fiche pratique Santé

Résumé : 
Identité, personne âgée et maladie : trois mots qui sonnent fort. Ils dérangent, résonnent en nous, intriguent, font peur... et cela, en France en 2014. Et, du haut de mes 30 ans, je m’apprête à écrire un article sur « l’identité de la personne âgée malade » ! Le challenge est lancé.

 

Fiche PDF 2p : Conserver sa mémoire... ou ses mémoires

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ15.F1)

Fiche pratique Psychologie

Résumé : 
La mémoire humaine n’a jamais été scientifiquement autant étudiée dans l’histoire de l’humanité qu’au cours des quelque 120 dernières années. C’est donc un sujet relativement récent (et au demeurant encore mal connu) mais qui a pris, dans nos sociétés contemporaines, une place prépondérante. L’ère des technologies de l’information, l’émergence d’une culture de la connaissance ou encore la menace d’une épidémiologie grandissante de maladies du type « Alzheimer » ont renforcé l’intérêt porté à la compréhension de nos processus mnésiques et parfois réveillé les illusions les plus aveuglantes. La mémoire est-elle unique? Peut-on améliorer notre mémoire à laide de quelques recettes ?

 

Fiche PDF 2p : Angoisse, psychomotricité et maladie d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ14.F5)

Fiche pratique Santé

Résumé : 
Avec un regard psychomoteur, comment envisager une compréhension et un accompagnement de l’angoisse des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ? Éléments de réponses.

 

Fiche PDF 2p : Mandala et maladie d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ14.F4)

Fiche pratique Activités

Résumé : 
Le terme mandala désigne une discipline artistique et spirituelle utilisée à l’origine au Tibet et en Inde comme support de méditation. Il s’est récemment développé comme un art plastique dans les pays occidentaux. La pratique du mandala est particulièrement intéressante auprès d’un public atteint de la maladie d’Alzheimer, quel que soit le degré d’avancement de la pathologie.

 

Fiche PDF 2p : Les obligations familiales face à la dépendance d’un proche

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ14.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne

Résumé : 
Lorsqu’un aidant accompagne une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, les principales dispositions à mettre en œuvre concernent généralement la capacité juridique de la personne malade, mais aussi l’obligation alimentaire et l’assistance au quotidien à assurer.

 

Fiche PDF 2p : Une crèche en Ehpad : à qui profite l’intergénérationnel ?

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ14.F2)

Fiche pratique Vie quotidienne

Résumé : 
Les activités intergénérationnelles sont à la mode. Les projets associant des bambins et des « papis et mamies » font le bonheur des journaux régionaux mais peu d’études se sont sérieusement penchées sur le sujet. De nombreux Ehpad accueillent en leur sein des crèches, et si le monde du grand âge est favorable à ces initiatives, ce n’est pas toujours le cas des professionnels de la petite enfance. Exemple aux Cristallines, à Lyon.

 

Fiche PDF 2p : Couple et maladie d’Alzheimer : comment continuer à deux ?

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ14.F1)

Fiche pratique Psychologie

Résumé : 
La maladie d’Alzheimer ne touche pas seulement la personne atteinte par la pathologie. Son conjoint(e) est inévitablement impacté(e) dans son quotidien. Du diagnostic jusqu’au placement en institution, à chaque étape, l’aidant doit s’adapter face à cette maladie évolutive.

 

Fiche PDF 2p : Le « prendre soin » du psychomotricien

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ13.F5)

Fiche pratique Santé / Prise en charge

Résumé : 
« La psychomotricité étudie l’ensemble des comportements moteurs envisagés en fonction de leurs liens avec l’activité cérébrale, la vie psychique, affective, intellectuelle et émotionnelle, à tous les âges de la vie. » Mais quelles sont les spécificités du « prendre soin » du psychomotricien auprès de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ? Éléments de réponses autour de l’approche psychomotrice au travers du corps du psychomotricien puis de sa lecture du corps de l’autre. Une vignette clinique conclura cet article.

 

Fiche PDF 2p : Citoyenneté : un droit à défendre

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ13.F4)

Fiche pratique Sociologie / Relation à autrui

Résumé : 
La valorisation de l’utilité sociale, dans notre société, peut conduire à des formes d’exclusion et une négation de la citoyenneté. Car comment parler de « citoyen à part entière » quand de plus en plus de personnes n’ont pas de quoi survivre matériellement, quand la maladie fait peu à peu perdre son discernement, quand la très grande vulnérabilité assigne la personne dans ses handicaps et ses faiblesses jusqu’à effacer son humanité ? De même, dès lors que l’on souhaite reconnaître le droit inconditionnel à l’existence et à la qualité de vie des personnes dépendantes, elle est questionnée. La notion de citoyenneté montre aussi les limites de politiques valorisant l’autonomie quand des impératifs de rentabilité économique imprègnent de plus en plus notre quotidien.

 

Fiche PDF 2p : Revue de presse et maladie d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ13.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne / Animation

Résumé : 
La revue de presse constitue une animation particulièrement intéressante avec un public exclusivement composé de personnes atteintes d’une DSTA (démence sénile de type Alzheimer), pour peu que sa mise en place soit adaptée à ce public et que le stade de la maladie ne soit pas trop avancé.

 

Fiche PDF 2p : L’action de la musique sur les maladies neurodégénératives

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ13.F2)

Fiche pratique Santé / Recherches

Résumé : 
Emmanuel Bigand croit aux effets de la musique sur les réseaux de neurones. Cet enseignant-chercheur à l’Université de Bourgogne et directeur du Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement (LEAD) a accepté de nous expliquer quels liens existent entre musique et cerveau et comment il poursuit ses recherches auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

 

Fiche PDF 2p : La musique : un outil thérapeutique

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ13.F1)

Fiche pratique Psychologie / Relation à autrui

Résumé : 
La musique fait partie intégrale de notre quotidien. Le fait qu’elle provoque des émotions est admis par tous. Chacun se constitue un patrimoine musical y associant le plus souvent ses souvenirs. Mais c’est seulement dans les années 1980 que l’on a commencé à s’intéresser de manière plus scientifique à ses effets sur le bien-être humain. Souvent support de plaisir, de partage, de réminiscence, elle peut avoir un impact sur le traitement de certains symptômes, notamment des troubles de l’humeur dans le cadre des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer et bien plus encore.

 

Fiche PDF 2p : Réflexions autour de la modélisation d’une chambre en Ehpad

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ12.F4)

Fiche pratique Technique / Préserver l’autonomie

Résumé : 
« Libre cours à votre créativité pour nous proposer une chambre type d’Ehpad permettant d’accueillir des personnes dépendantes et/ou malades d’Alzheimer ou apparentés, sans autres contraintes initiales. » Voilà pour les consignes données.

 

Fiche PDF 2p : Intervenir à domicile auprès du couple aidant-aidé : le « travail invisible » du Care

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ12.F3)

Fiche pratique Vie quotidienne / Aide au quotidien

Résumé : 
Le « maintien à domicile » est aujourd’hui un projet politique. Il est aussi le souhait des personnes âgées, dépendantes ou non : 82 % des personnes âgées passent les dernières années de leur vie à domicile et la majorité des 18 % qui résident en institution le souhaiteraient aussi. Quand une personne âgée perd de son autonomie, le maintien à domicile se réalise à condition de mettre en place un réseau de soutien formel et informel autour d’elle : l’aidant proche et le(les) intervenant(s) à domicile partagent cette mission, dans des rôles différents mais complémentaires.

 

Fiche PDF 2p : Comment améliorer les relations, les dynamiser ?

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ12.F2)

Fiche pratique Accompagnement / Aidant-aidé

Résumé : 
Dans l’analyse de la relation entre le couple aidant/aidé et le professionnel, nous relevons des rapports sociaux complexes puisque découlant d’une situation en lien avec la maladie. Cette relation, non choisie, est enfermée et forcément imbriquée dans un contexte et un cadre défini (unité d’hospitalisation / Ehpad / accueil de jour…), dans une pratique répétitive et contrainte par les soins mais permettant d’assurer une sécurité, une efficacité indispensable au bien-être des patients. Il n’y a pas de solution miracle pour une relation sans encombre, mais certaines choses peuvent participer à l’améliorer, la dynamiser.

 

Fiche PDF 2p : Aider, c’est conjuguer des accompagnements bienveillants

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ12.F1)

Fiche pratique Psychologie / Relation à autrui

Résumé : 
La maladie d’Alzheimer fragilise l’entourage mais surtout elle casse les relations nouées tout au long de la vie. Cette grande vulnérabilité se traduit par une déstabilisation du système familial du fait que les fonctions que tenait la personne disparaissent sans grand espoir qu’elle ne les retrouve. L’accès à l’accompagnement est la clé de voûte du maintien de l’humanité de tous et plus particulièrement des plus fragiles. C’est dans ce contexte que sont pensés les rôles des « aidants professionnels » et de leur place auprès et avec la personne et son entourage fragilisés.

 

Fiche PDF 2p : Théorie de l’attachement : quand la vie devient une situation étrange

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ11.F5)

Fiche pratique Psychologie / Relation à autrui

Résumé : 
Lors du précédent numéro, nous avons exploré en quoi la Théorie de l’Attachement (Bowlby 1969) peut fournir une clé pour comprendre l’expérience vécue par les malades atteints de maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, dans leur rapport au monde, aux autres, et à eux-mêmes. Ici, nous allons reprendre les notions de base de sécurité, de figure d’attachement, de recherche de proximité et en particulier l’expérience de la « Situation Étrange » pour éclairer d’une lumière nouvelle ces comportements, pour les comprendre, savoir y répondre et peut-être les prévenir.

 

Fiche PDF 2p : La stimulation sensorielle chez la personne Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ11.F4)

Fiche pratique Santé / Prise en charge

Résumé : 
L’importance de la stimulation sensorielle chez les malades d’Alzheimer ou de syndromes apparentés n’est plus à démontrer. Elle offre à la fois un moment privilégié de détente, favorise la communication stimule et valorise les fonctions cognitives, les sens et peut aller jusqu’à réduire les troubles du comportement. Les salles sensorielles type salle Snozelen se développent de plus en plus. D’autres approches comme la musicothérapie ou l’art-thérapie permettent de proposer des alternatives de prise en charge non médicamenteuse intéressante.

 

Fiche PDF 2p : Des lettres mais avant tout des messages

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ11.F3)

Fiche pratique Profession / Pratique au quotidien

Résumé : 
La fin de vie et le mourir sont des questions individuelles, très intimes sur fond d’histoire familiale et sociale. Et si pendant tout un pan de notre vie chacun d’entre nous feint de les ignorer, plus le temps avance et plus nous avons notre idée de ce que devrait être le « bien mourir » pour nous-mêmes et pour nos proches. En même temps, nous vivons dans un monde où les injonctions sont multiples et où il convient de tout maîtriser : on passe de l’injonction du « bien vieillir » à celle du « bien mourir ». Exemples choisis de lettres écrites par des personnes âgées et relayées par la Fondation nationale de gérontologie.

 

Fiche PDF 2p : La conception des jardins thérapeutiques pour les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ11.F2)

Fiche pratique Technique / Entretenir les outils

Résumé : 
Au CHU de Nancy, un projet de jardin thérapeutique destiné aux personnes atteintes de maladie d’Alzheimer et à leur entourage a été conçu en 2007 puis les aménagements se sont déroulés entre 2008 et 2010, date de son inauguration. Offert en libre accès aux patients et à leurs proches, le jardin sert de médiation et de support à différentes activités, promenades, ateliers en petits groupes ou en individuel centrés sur la communication, la réminiscence, les gestes quotidiens, le jardinage accompagné…

 

Fiche PDF 2p : Un jardin lieu de formation et de recherche

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ11.F1)

Fiche pratique Accompagnement / Projet de vie

Résumé : 
Dans le domaine des jardins à visée thérapeutique destinés aux personnes atteintes de maladie d’Alzheimer, le jardin « art, mémoire et vie » de par sa position au sein d’un établissement hospitalo-universitaire, s’est fixé pour objectif de répondre à la triple mission générale d’un tel établissement : soins, enseignement, recherche.

 

Fiche PDF 2p : Le vocabulaire des MAIA

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F6)

Fiche pratique Dispositif / Mesure nationale

Résumé : 
La mise en place des MAIA (Maison pour l’autonomie et l’intégration des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer) a entraîné l’instauration d’un nouveau vocabulaire. Si maison, processus, dispositif, intégration, transversalité, concertation, guichet intégré s’entendent plutôt sur le versant « conceptuel » ; tables clinique, tactique et stratégique, concernent le versant plutôt « technique ».

 

Fiche PDF 2p : La zoothérapie auprès de la personne Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F5)

Fiche pratique Accompagnement / Projet de vie

Résumé : 
La maladie d’Alzheimer, ou autre démence apparentée, provoque une perte de la communication, une apathie, des troubles gnosiques et praxiques. La dépression est souvent un syndrome concomitant. Il est parfois difficile de trouver une source de motivation pour stimuler ces personnes et ralentir ainsi l’évolution de la maladie. Dans ce cas, la zoothérapie est une médiation particulière, car elle utilise un médiat vivant. Au sein de l’association de zoothérapie de Paris, nous utilisons des chiens, et plus particulièrement des Golden Retriever. Mais comment un chien peut-il aider ces personnes âgées à sortir de leur isolement ?

 

Fiche PDF 2p : L’aménagement technique du domicile

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F4)

Fiche pratique Technique / Préserver l’autonomie

Résumé : 
Au cours de mes différentes rencontres et déplacements, les usagers me posent de nombreuses questions souvent similaires sur l’aménagement de leur domicile. Ces interrogations viennent principalement d’un manque d’information. En tant que professionnel, vous pouvez les informer sur ces techniques ou les personnes à contacter.

 

Fiche PDF 2p : Maladie d’Alzheimer et théorie de l’attachement

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F3)

Fiche pratique Psychologie / Relation à autrui

Résumé : 
La Théorie de l’attachement (Bowlby 1969) peut fournir une clé pour comprendre l’expérience vécue par les malades atteints de Maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, dans leur rapport au monde, aux autres, et à eux-mêmes. Elle peut permettre d’expliquer des symptômes et comportements dits « perturbateurs » comme la fixation au parent, les appels et questions incessantes, le fait de suivre continuellement « comme son ombre » l’aidant principal.

 

Fiche PDF 2p : La maladie de l’aidée, la grosse fatigue de l’aidant

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F2)

Fiche pratique Étude de cas / Évaluation

Résumé : 
La maladie d’Alzheimer touche toutes les personnes même celles qui n’ont pas d’antécédents familiaux. Ce qui est le cas d’une malade que nous avons suivie au centre national de référence Alzheimer jeunes à Lille. Ces troubles ont aussi eu une incidence sur la santé de l’aidant, qui souffre lui aussi aujourd’hui de problèmes cognitifs.

 

Fiche PDF 2p : Mener un atelier culinaire en institution

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ10.F1)

Fiche pratique Activité de loisirs / Activité sensorielle

Résumé : 
« Quel plaisir de se retrouver pour sentir la bonne odeur du fromage à raclette, ça fait neuf ans que je n’en ai pas mangé. Ça me rappelle quand j’avais mes enfants à la maison et qu’on se réunissait, à l’époque personne ne m’aidait à éplucher les patates… Qu’est ce que c’est dur aujourd’hui de tenir mon couteau… Je crois que je manque de force… » Voici quelques propos tenus par des personnes âgées participant à un atelier culinaire que vous pouvez développer avec des patients Alzheimer.

 

Fiche PDF 2p : La liberté d’aller et venir pour les malades d’Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ9.F5)

Fiche pratique Responsabilité / Droit de la personne

Résumé : 
Une personne hospitalisée dans un établissement médical ou médico-social bénéficie normalement d’une totale liberté d’aller et venir. Ce droit résulte de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 mais aussi de la Convention Européenne des Droits de l’Homme en son article 5. La loi du 2 janvier 2002 (n° 2002-2) a placé l’usager des établissements sociaux et médico-sociaux au centre du dispositif et a rappelé ses droits en créant l’article L.311-3 du Code de l’action sociale et des familles. Ce texte garantit l’exercice de droits et libertés individuels à toute personne prise en charge par des établissements et services sociaux et médico-sociaux.

 

Fiche PDF 2p : Neuropsychologue : un métier aux interventions multiples

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ9.F4)

Fiche pratique Profession / Pratique au quotidien

Résumé : 
La neuropsychologie s’appuie sur les relations entre le cerveau et les comportements cognitifs ou affectifs. Si cette profession s’est développée dès la fin du deuxième conflit mondial en Belgique, cette discipline est en revanche beaucoup plus récente en France. Cinq années d’études psychologiques orientées très tôt vers la neurologie sont obligatoires. C’est en tout cas le cursus suivi par Anne-Christine Labye-Libion, diplômée en Belgique et qui exerce au Centre hospitalier de Haute-Marne.

 

Fiche PDF 2p : Le retour en activité de la personne malade

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ9.F3)

Fiche pratique Technique / Préserver l’autonomie

Résumé : 
Fin du statu quo sur la remise en activité de la personne malade d’Alzheimer avec le Modèle de l’occupation humaine (MOH) ? Telle pourrait être la question que l’on peut se poser pour aider, accompagner les personnes atteintes de troubles cognitifs. Pourtant, le plus souvent, l’un ne va pas sans l’autre.

 

Fiche PDF 2p : Particularités des soins palliatifs en gériatrie

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ9.F2)

Fiche pratique Santé / Repères médicaux

Résumé : 
Les soins palliatifs ont toute leur place en gériatrie, même pour celui qui meurt de vieillesse, comme l’on entend parfois, parce que cette démarche est centrée sur la personne malade et non sur telle ou telle maladie, tel ou tel organe déficient. Malheureusement, cet accompagnement n’est pas toujours systématique, notamment dans le cadre du maintien à domicile. Présentation.

 

Fiche PDF 2p : Le choix des mobiliers et équipements adaptés

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ9.F1)

Fiche pratique Vie quotidienne / Aide au quotidien

Résumé : 
Le maintien à domicile de personnes fragiles passe par l’aménagement et l’accessibilité du logement. Une des conditions de celui-ci est le choix de mobiliers et d’équipements particulièrement conçus et adaptés pour aider et compenser les pertes d’autonomie. Si le handicap est plus évident à prendre en compte de par sa matérialité (et encore), des formes évolutives de fragilité, comme la maladie d’Alzheimer, sont bien plus difficiles à évaluer et à transformer en critères d’évaluation des nouveaux matériels et équipements. Deux facettes du choix d’un nouveau mobilier adapté existent…

 

Fiche PDF 2p : Les relations du malade Alzheimer avec son domicile

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ8.F5)

Fiche pratique Technologie / Préservez l’autonomie

Résumé : 
On considère que 77 % des 860 000 malades d’Alzheimer ou maladies apparentées vivent à domicile. Outre un enjeu de société, le maintien à domicile de ces malades repose sur un accompagnement médical, social, humain et d’adaptation du cadre de vie. Plusieurs approches sont possibles. Explications.

 

Fiche PDF 2p : La communication, les relations et les capacités sociales

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ8.F4)

Fiche pratique Psychologie / Relation à autrui

Résumé : 
La dégradation des capacités mnésiques caractérise souvent la maladie d’Alzheimer. Quand les autres symptômes apparaissent, les problèmes liés au langage questionnent la communication avec autrui et, par voie de conséquence, la qualité des interactions sociales. La pratique professionnelle quotidienne montre que les capacités de convenances, de relations et de communication peuvent durer très longtemps chez les personnes malades.

 

Fiche PDF 2p : Le suicide des personnes âgées

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ8.F3)

Fiche pratique Accompagnement / Écoute

Résumé : 
Les personnes âgées et leur désir de mort pour ne plus souffrir… ? Quels réalité et intérêt leur accorde-t-on ? Le constat se veut préoccupant : les rapports sur le sujet font état de suicides de personnes âgées, survenant plus massivement l’été, période où elles se sentent davantage isolées, renforçant un sentiment d’inutilité déjà bien prégnant. Ce qui alerte aussi, ce sont les modes opératoires, qui sont souvent violents, radicaux, laissant peu de doute possible sur l’issue. D’autres « méthodes », plus douces et discrètes, existent.

 

Fiche PDF 2p : Reconnaître la douleur de la personne Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ8.F2)

Fiche pratique Santé / Repères médicaux

Résumé : 
Comprendre la douleur chez la personne Alzheimer ou âgée et surtout la reconnaître demandent beaucoup de temps. Les particularités de cette souffrance ne sont pas les mêmes comme les conséquences à plus ou moins long terme. La prise en charge est également différente entre le domicile et la maison de repos. Pour vous, professionnels, cela demande, dans tous les cas, beaucoup de temps d’écoute et d’observation. Explications.

 

Fiche PDF 2p : Le suivi d’un malade Alzheimer jeune

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ8.F1)

Fiche pratique Étude de cas / Évaluation

Résumé : 
La maladie d’Alzheimer touche tous les âges. Et pas uniquement les personnes ayant plus de 80 ans. Au centre national de référence Alzheimer jeune au Centre hospitalier régional universitaire de Lille, nous recevons des patients de moins de 60 ans. Quelles sont les particularités de ces personnes ? Voici quelques explications dans cette étude de cas.

 

Fiche PDF 2p : Vous avez dit hypnose ?

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ7.F4)

Fiche pratique Profession / Hypnotiseur

Résumé : 
L’hypnose est utilisée dès la fin du XIXe par Freud et ses disciples. Des praticiens l’emploient à des fins thérapeutiques, comme Olivier Rossan, hypnotiseur-relaxologue en Lorraine. Découverte de cette pratique avec le Lorrain, qui œuvre depuis 2009 après avoir suivi plusieurs formations qualifiantes et diplômantes.

 

Fiche PDF 2p : La prise en charge de la douleur chez le patient Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ7.F3)

Fiche pratique Santé / Prévention

Résumé : 
L’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP) défi nit la douleur comme « une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel, ou décrite en termes d’un tel dommage ». Chaque personne interprète et exprime la sensation de douleur en fonction de sa sensibilité acquise lors de ses expériences passées ou d’autres facteurs comme le sexe, l’âge, la religion, le stress… Explications.

 

Fiche PDF 2p : L’épuisement de l’aidant familial

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ7.F2)

Fiche pratique Psychologie / Accompagnement

Résumé : 
Face à la maladie, le professionnel sait qu’il peut avoir à faire face à l’épuisement, en raison des difficultés d’action auprès de la personne âgée ou handicapée. L’aidant familial, par définition, n’est pas formé à assister son parent. La prise en compte actuelle de ces personnes dans tous les dispositifs d’aide et de soutien révèle une nouvelle facette de l’accompagnement que le professionnel peut apporter aux proches et aux familles.

 

Fiche PDF 2p : Responsabilité et fugue

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ7.F1)

Fiche pratique Responsabilité / Législation

Résumé : 
Les directeurs d’établissements s’inquiètent à nouveau de la mise en cause de leur responsabilité civile ou pénale dans le cadre des « fugues » des résidents Alzheimer, comme l’a rappelé l’actualité le 12 novembre dernier. Un retraité de 87 ans s’est, selon la presse, « soustrait à la surveillance » des personnels d’un Ehpad en Haute-Vienne, et a été retrouvé mort à proximité de la commune, après deux jours de recherche.

 

Fiche PDF 3p : Ambiance tactile

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ6.F4)

Fiche pratique Accompagnement / Activité sensorielle

Résumé : 
Comment créer un univers où le toucher sera mis en vedette et où chacun pourra apprécier des textures, retrouver des sensations, redécouvrir un passé et ses savoir-faire ? L’ambiance tactile ne se réduit pas au seul toucher que les mains peuvent avoir. Vous pouvez proposer de nombreuses activités allant «des pieds à la tête » !

 

Fiche PDF 3p : La déstructuration de la personne : ne pas restreindre les problèmes émotionnels aux limites du corps

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ6.F3)

Fiche pratique Psychologie / Qualité de vie

Résumé : 
La personne ayant vécu un traumatisme peut-elle transformer et assimiler l’expérience brute sans soutien ? L’accompagnement apporte souvent une amélioration au tissu relationnel en reliant le vécu de la personne aux significations verbalisées par les soignants, sans chercher à guérir.

 

Fiche PDF 2p : Être snoezeleur, ça s’apprend

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ6.F2)

Fiche pratique Psychologie / Relations à autrui

Résumé : 
Accompagner des patients dans un espace snoezelen ne s’improvise pas. L’accompagnant doit tenir une place bien précise dans cet espace de bien-être, grâce à un certain nombre de compétences qu’il a apprises et de qualités qu’il a développées au fil de son expérience.

 

Fiche PDF 2p : La démarche Snoezelen et la sensorialité

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ6.F1)

Fiche pratique Repère médical / Explorations sensorielles

Résumé : 
La démarche Snoezelen se base sur les stimulations sensorielles et la communication non verbale axée sur le langage du corps. Le corps et les sens font toute la particularité de cette approche.

 

Fiche PDF 2p : A la recherche de l'équilibre perdu

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ5.St5)

Fiche pratique Stimulation physique/Bien-être

par Sylvie Blondel, ergothérapeute-EHPAD Domusvi, ST Exupéry à Marmande (47)

Résumé : 

Le taï-chi-chuan, lorsqu'il est adapté, devient un outil idél pour réadapter l'équilibre de personnes âgées atteintes d'une pathologie neurologique ou traumatique. De par sa lenteur d'exécution et l'harmonie de ses gestes, il permet aussi de se relaxer.

 

Fiche PDF 2p : Stimulkation cognitive et physique hors structure médicale

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ5.S4)

Fiche pratique Santé/atelier

Propos recueillis par Clément MENUSIER, journaliste

Résumé : 

Chez les personnes atteintes de démences, le maintien à domicile est vécu généralement comme un enfermement. Face à cette situation, une association offre aux malades un accompagnement thérapeutique non-médicamenteux dans une maison de quartier proche de leur domicile.

 

Fiche PDF 2p : L'éthique : spécificités dans les soins gériatriques

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ5.A3)

Fiche pratique Accompagnement/Réflexion

par Dr Emmanuel Vasseur, Gériatre

Résumé : 

L'éthique n'est pas une théorie, ni une dogmatique, ni même un consensus : c'est une attitude vécue au quotidien, mélange de questionnements et de réponses, inspirés par la recherche du bien faire. Cette démarche représente l'expression d'une volonté commune pour respecter l'hummanité de chaque personne qui se confie à nos soins.

 

Fiche PDF 2p : La place de l'orthophonie dans le soin gériatrique

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ5.Pr2)

Fiche pratique Profession/Accompagnement

par Blandine ORELLENA, Cadre de santé orthophoniste, Formatrice indépendante. 

Résumé :

Les métiers de la géraitrie ont ceci de particulier qu'ils s'inscrivent dans la durée, dans l'accompagnement des personnes, souvent jusqu'à leur décès. Ainsi, ce sont des métiers où la relation d'aide est omniprésente, où le but du soin est la relation, c'est-à-dire où le soin consiste en premier lieu non pas à guérir mais à maintenir la relation entre la personne âgée et son aidant. Le rôle de l'orthophoniste, dont le coeur de métier est la rééducation des troubles du langage, est donc capital pour aider à maintenir ou rétablir les capaciotés de communication chez les personnes âgées.

 

Fiche PDF 2p : PASA et UHR: Des pistes de mise en oeuvre

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ5.D1)

Fiche pratique Dispositifs/Plan Alzheimer
par Anne Blu-Mocaer, Inspectrice de l'action sanitaire et sociale

Résumé :

Parmi les 44 mesures du Plan Alzheimer, la mesure 16 prévoit l'adaptation des structures d'Hébergement pour personnes âgées dépendantes à la maladie d'Alzheimer, par la mise en place de deux types de dispositifs répondant à des besoins différents en fontction de l'avancée de la pathologie. Ces deux types de dispositids répondant à des besoins différents en fonction de l'avancée de la pathologie. Ces 2 types d'équipement sont les PASA (Pôles d'activités et de Soins Adaptés) et les UHR (Unités d'hébergement Renforcées). Voici comment chacun d'eux fonctionne.

 

Fiche PDF 2p : Le rythme : vecteur de l'expression

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.S5)

Fiche pratique Stimulation sensorielle/Communication

par Sylvie Blondel, ergothérapeute - EHPAD Domusvi St-Exupéry à Marmande (47)

Résumé :

OEuvre d’art, représentation ou mode de communication, la musique produite par la voix, le corps, les objets divers ou les instruments n’existe que dans le moment de sa perception. L’instant perçu reconstitue ensuite son « unité » dans la durée. Dans les ateliers thérapeutiques de la résidence Saint-Exupéry de Marmande (47), les personnes âgées expriment ainsi leurs maux corporels et spirituels.

 

 

Fiche PDF 2p : Animer un atelier

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.S4)

Fiche pratique Stimulation cognitive/Réminiscence

par Melanie Gelot, psychologue et Myriam Lacoste, Animatrice - Hopital Local de St Félicien (07)

Résumé :

À l’hôpital local de Saint Félicien (07), une psychologue et une animatrice évaluent auprès de personnes atteintes d’Alzheimer, de leurs familles et de l’équipe pluridisciplinaire les encadrant, l’atelier « réminiscence ». Le souhait de l’évaluation est d’améliorer l’écoute et la coopération entre les personnes âgées et leur entourage familial et médical.

 

 

Fiche PDF 2p : Socio-esthéticienne : des soins à part

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.P3)

Fiche pratique Accompagnement/Profession

Par Isabelle Medevielle, esthéticienne

Résumé :

Les soins esthétiques n’ont pas simplement le rôle d’embellir un visage ou de faire disparaître les marques du temps. Ils permettent à une personne renfermée sur elle-même de redécouvrir son corps, de se sentir en confiance et de s’ouvrir à nouveau aux autres. La socio-esthéticienne intervient régulièrement auprès de personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer... Pour leur plus grand plaisir !

 

 

Fiche PDF 2p : Le juge des tutelles face à la curatelle renforcée

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.D2)

Fiche pratique Dispositif/Juridico pratique

par Me Etienne Bataille, avocat à la cour d'appel de Paris

Résumé : 

Chaque famille peut se trouver un jour concernée par une mesure de protection judiciaire à l’égard de l’un de ses membres devenu fragile en raison de son âge, sa maladie, son handicap mental ou physique. La curatelle renforcée peut être l’une des mesures prises par le juge des tutelles. L’exercice de la curatelle s’avère parfois délicat entre le juge, le protégé et les personnes gravitant autour.

 

Fiche PDF 2p : Alzheimer et la prise en charge à domicile

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.A1)

Fiche pratique Accompagnement/Profession

par Monique Lefèvre, directrice de l'association Accompagner - Maintien à domicile - Confort) - Rouen (76)

Résumé : 

Aujourd’hui, plus de la moitié des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer vivraient à leur domicile, soit presque 400000 personnes sur tout le territoire français. L’association AMC a fait de cette prise en charge spécifique sa spécialité en proposant un accompagnement adapté. Rencontre avec Monique Lefèvre, la directrice.

 

Fiche PDF 2p : Plan Alzheimer - Mesure n°3 : les équipes spécialisées Alzheimer (ESA)

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.D6)

Fiche pratique Dispositifs/Plan Alzheimer
par Anne Blu-Mocaer, Inspectrice de l'action sanitaire et sociale

Résumé :
L'objectif 3 du troisième plan Alzheimer 2008-2012 vise à "permettre aux personnes atteintes et à leurs proches de choisir le soutien à domicile". Cet objectif doit être mis en oeuvre par la réalisation de deux mesures : l'amélioration du soutien à domicile grâe aux nouvelles technologies et l'intervention de personnels compétents, les équipes spécialisées Alzheimer, qui sera l'objet de cet article. 

 

Fiche PDF 2p : Le baluchonnage à l'essai

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ4.A6)

Fiche pratique Accompagnement/Structures d'acceuil

par Nadia Graradji, journaliste

Résumé : 

La mesure numéro 1 du plan Alzheimer 2008-2012 vise à offrir aux aidants familiaux des formules de répit nouvelles, plus souples et adaptées à leurs besoins. C’est dans cette perspective que des professionnels se sont inspirés du modèle québécois du baluchonnage.
Explications.

 

Fiche PDF 2p : Devenir assistant de soins en gérontologie

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.A4)

Fiche pratique Accompagnement/Formation 
par Clémence Michel, journaliste

Résumé :
Le plan Alzheimer 2008-2012 met en place une série de mesures visant à développer les compétences des personnels intervenants auprès des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de maladies apparentées. C'est dans ce cadre qu'apparaît une nouvelle fonction, celle d'assistant de soins en gérontologie (ASG). Pour une meilleure prise en charge des patients désorientés.  

 

Fiche PDF 2p : La musicothérapie : une prise en considération sonore

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.A5)

Fiche pratique Accompagnement/Stimulation de bien-être 
par Florent Puppis, professeur associé à l'université de Franche-Comté. Chargé de cous à l'université Paris Descartes, Directeur de l'animation et vie sociale, Korian SA, Musicothérapeute, praticien, formateur

Résumé :
La musique commence, dit-on, où s'arrêtent les mots. Autour de la maladie, les mots manquent terriblement. Quand la souffrance somatique ou psychique se fait trop lourde pour que résidents et thérapeutes trouvent les mots qui permettent de la vivre - "La musique donne une âme à nos coeurs, des ailes à notre pensée et un essor à l'imagination" (Platon), pourquoi pas la musique ? 

 

Fiche PDF 2p : Valorisation de l'approche environnementale - Un an d'expérience en unité cognito-comportementale

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.A3)

Fiche pratique Accompagnement/Approche environnementale
par Benjamin Abou, psychologue clinicien, centre gérontologique départemental, Marseille

Résumé :
Le centre gérontologique départemental de Marseille comprend une filière Alzheimer complète : des consultations mémoire, deux accueils de jour, un service de soins infirmiers à domicile, une unité d'hébérgement renforcé, une unité spécialisée Alzheimer, un pôle d'activités et de soins adaptés, un court séjour Alzheimer ouvert le 2 juin 2009 et une unité cognitivo-comportementale ouverte le 1er mars 2010. Zoom sur cette dernière unité.  

 

Fiche PDF 2p : La consultation mémoire - L'exemple du centre hospitalier de Cannes

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.E2)

Fiche pratique Evaluation/Diagnostic
par Amélie Cassar, neuropsychologue pôle personnes âgées, centre accueil de jour Alzheimer, consultation mémoire

Résumé :
Une consultation mémoire permet à toute personne se plaignant de sa mémoire de bénéficier d'un diagnostic en déterminant l'origine de troubles qui peuvent être organiques (maladie d'Alzheimer ou à corps de Lewy, démence vasculaire ou frontale, traumatismes crâniens...) ou psychologiques (dépression, effets délétères médicamenteux...) et de se voir proposer une prise en charge adaptée. Zoom sur la consultation mémoire du centre hospitalier de Cannes.

 

PDF Fiche 2 : Le gestionnaire de cas

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ3.A1)

Fiche pratique Accompagnement/Profession
par Samuel Lesplulier, ergothérapeute, gestionnaire de cas

Résumé:
Les gestionnaires de cas, ou coordonnateurs de cas, sont arrivés en France avec la mise en place sur le plan national d'une expérimentation émanant du plan Alzheimer 2008-2012. La gestion des cas représente la mesure 5 du plan Alzheimer 2008-2012, mais constitue également une des composantes du dispositif des maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades Alzheimer (Maia), mesure 4 du plan Alzheimer 2008-2012 

 

Fiche PDF 2p : La méthode Montessori adaptée et la maladie d'Alzheimer

0.00 €
en CADEAU aux acheteurs de PDF
(Réf. NDALZ2.C6)

Fiche pratique Communication/Approches psychosociale
par Olivia Charbit, psychologue clinicienne

Résumé:
Comment se faire entendre, se faire comprendre, exprimer ce que l'on souhaite exprimer lorsque l'on est atteint de troubles cognitifs, lorsque nos fonctions supérieures, celles qui gèrent notre langage, notre compréhension, notre raisonnement et bien d'autres choses encore nous jouent des tours ? 

 

Fiche PDF 2p : Conseils pour la nutrition des personnes démentes

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ2.R3)

Fiche pratique Repères médicaux/Nutrition
par Sylvie Lauque, diététicienne

Résumé:
Les personnes touchées par la maladie d'Alzheimer présentent des pertes progressives de mémoire et de graves troubles du comportement qui peuvent avoir des conséquences sur l'alimentation et donc sur la santé. Voici quelques conseils adaptés pour pallier ces difficultés et contrer les états de dénutrition souvent observés. 

 

PDF Fiche 2p: Nouveau : les PASA et UHR

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ2.A2)

 Fiche pratique Accompagnement/Structures d'accueil
par Clémence Michel, journaliste

Résumé :
Le plan Alzheimer 2008-2012 prévoit, dans l'une de ses mesures, de créer deux types d'unités pour les malades d'Alzheimer (en Ehpad et USLD) souffrant de troubles du comportement : les pôles d'activités et de soins adaptés (PASA) et les unités d'hébergement renforcées (UHR) qui ont pour but d'accueillir les personnes selon le niveau de leurs troubles. La présente fiche fait le point au 1er décembre 2010. 

 

PDF Fiche 2p : Mini-Mental State et réadaptation fonctionnelle

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ2.05)

Fiche pratique Communication/Approche psychosociales

par Christine Bernard, cadre de santé kinésithérapeute, ergomotricienne et Magalie Fada, art-thérapeute, plasticienne


Résumé :
Le Mini-Mental State (MMS) de Folstein (version Greco) doit permettre au rééducateur qui travaille auprès d'une personne âgée souffrant d'un déclin cognitif, d'adapter la rééducation fonctionnelle au décalage cognitif et de proposer des exercices adaptés aux déficiences  du corps et de l'esprit.

 

PDF Fiche 2 p : Des collages pour apprivoiser un nouveau lieu

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.S1)

Fiche pratique Simulation sensorielle / Valorisation de la personne
Par Christine Hof, Art-thérapeute plasticienne


Résumé :
Parce qu’il n’est pas toujours facile d’intégrer un nouveau lieu de vie, le collage est une activité simple et ludique qui permet de se l’approprier ou tout simplement de se présenter aux autres. Mode d’emploi.

 

PDF Fiche 2 p : PNL et personnes âgées désorientées

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.C1)

Fiche pratique Communication/verbale et paraverbale
Par Florent Puppis, Musicothérapeute praticien

Résumé :
La démence chez les personnes âgées s’accompagne le plus souvent de problèmes de communication. Les différents outils et méthodes suggérés par la PNL permettent d’améliorer la qualité des échanges avec les malades. Présentation.

 

PDF Fiche 2 p : Évaluation de la prise en charge en accueil de jour Alzheimer

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.O1)

Fiche pratique Outils d'évaluation / Accueil de jour
Par Amélie Cassar, Neuropsychologue et Patrice Silvestre, Animateur coordinateur. 


Résumé :
Source de stimulation et de plaisir pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et autres démences, mais aussi moment de respiration pour les aidants, l’accueil de jour est bénéfique à plus d’un titre. Dans des lieux sécurisés, les malades participent, seuls ou en groupe, à des activités adaptées. Ils sont encadrés par des professionnels multidisciplinaires. Exemple d’un tel dispositif mis en place 5 jours sur 7 au centre hospitalier de Cannes (06).

 

PDF Fiche 2 p : Le malade désorienté et son entourage...au quotidien

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.M1)

Fiche pratique Maintien du lien social / perturbations du comportement
Par Dr Emmanuel Vasseur, Gériatre et professeur à l'université d'Angers


Résumé :
À partir de questions posées lors de rencontres et de consultations, voici quelques situations dont le retentissement affectif est moins connu ou si intime qu’il est difficile d’oser en parler. Accompagner les personnes désorientées demande de la lucidité.

 

PDF Fiche 2 p : Les Agences Régionales de Santé (ARS)

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.A1)

Fiche pratique Accompagnement/Organismes
Par Clémence Michel, Journaliste

Résumé :
Les agences régionales de santé (ARS) ont été créées par la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires. Mises en place notamment dans le but de développer une politique de santé publique au niveau régional et de mieux répondre aux besoins de la population, les ARS représentent la mesure phare de la réforme du système de santé.

 

PDF Fiche 2 p : L’alimentation du sujet âgé dément à domicile

1.90 €
Disponible
(Réf. NDALZ1.R1)

Fiche pratique Repères médicaux/nutrition
Par Dr Jean-Pierre MARTIN, Gériatre


Résumé :
L’alimentation est l’un des éléments clés qui garantit au sujet âgé une excellente santé. Mais s’alimenter, lorsque l’on vieillit, peut devenir difficile pour plusieurs raisons.

Votre panier